Bronze Age Mindset. Traduction Française (2).

Un groupe de chevaux dans une large plaine, et voilà que l’étalon de tête est capturé par un esprit sauvage, il se met à galoper dans tous les sens, et tout le troupeau suit dans un grand élan de puissance et de liberté – Nietzsche parle de cela. J’ai moi-même vu beaucoup de choses comme ça : j’étais près d’une grande chute d’eau, lieu de rassemblement de nombreux oiseaux et d’autres animaux. À travers tous les cycles de l’histoire, ce lieu demeure et les oiseaux qui ont été témoins des allées et venues des civilisations humaines s’en souviennent à travers les éons, et y reviennent toujours. J’ai vu de nombreux groupes de petits oiseaux, lorsque le temps a légèrement changé, cette chute d’eau si grande qu’un petit vent faisait jaillir de l’eau partout. Le soleil sortait de derrière les nuages et répandait de nombreux petits arcs-en-ciel, les oiseaux devenaient excités, sortaient des crevasses de la paroi rocheuse et se réjouissaient des jets d’eau et des arcs-en-ciel, ils se pâmaient en faisant des acrobaties dans tous les sens. Comme lorsqu’Homère dit que sur une prairie d’Asie, des tribus d’oies, de grues et de cygnes à long cou se glorifient de la puissance de leurs ailes, puis atterrissent entre les rivières, dans la plaine de Skamandrian, avec un grand fracas. Ne suffit-il pas de demander à quoi cela sert-il pour la survie ou la reproduction ? Un pédant pourra sûrement inventer une histoire. Mais quand vous voyez ce comportement, ce n’est pas si étranger. Peut-être que dans les moments les plus heureux, vous étiez libre d’agir et de ressentir la même chose : qu’est-ce que cela a à voir avec la survie ou la reproduction ! Ce genre de nécessité pesante, c’est l’esprit de la gravité, et ici c’est tout le contraire. Cette vision mesquine et étriquée de la vie… mais en vérité, la vie telle qu’elle est, quand elle est libre, la vie en abondance connaît le luxe, la surabondance et le gaspillage… la survie et la reproduction sont des effets secondaires de quelque chose d’autre…