Les gens sont largement d’accord pour dire qui est beau ou pas, et cela affecte tous les aspects de la vie.

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 4.2.

Dans cet article, je souhaite vous parler de cette étude : Langlois JH, Kalakanis L, Rubenstein AJ, Larson A, Haiam M, Smoot M. 2000. Maxims or Myths of Beauty? A Meta-Analytic and Theoretical Review. Psychological Bulletin. 126(3): 390-423. (Source)

Ici, des chercheurs établissent, à l’aide de 11 méta-analyses, des vérités qui sont expressément contraires à ce qu’enseigne la pilule bleue. Ainsi, nous apprenons que : 

  • Les êtres humains s’accordent sur qui est ou n’est pas attirant, tant au sein d’une même culture qu’entre des cultures différentes.
  • Il semble y avoir des normes universelles pour juger de l’attractivité du visage.
  • L’attrait est aussi important pour les hommes que pour les femmes dans le jugement des personnes que nous connaissons.
  • L’attrait est aussi important, sinon plus, pour les enfants que pour les adultes.
  • Les enfants et les adultes séduisants sont jugés plus positivement que les enfants et les adultes peu séduisants, même par ceux qui les connaissent.
  • Les enfants et les adultes séduisants sont traités de manière plus positive que les enfants et les adultes peu séduisants, même par ceux qui les connaissent.
  • Les enfants et les adultes séduisants ont des comportements et des traits de caractère plus positifs que les enfants et les adultes peu séduisants.
  • Les personnes attirantes peuvent avoir des comportements plus positifs parce que les personnes attirantes et peu attirantes sont traitées différemment et apprennent donc à se comporter différemment.

Discussion :

Selon ces données, les impacts positifs ou négatifs de l’attractivité d’une personne peuvent être universellement appréciés et résonner tout au long de la vie. Il y a un côté « serpent qui se mord la queue », dans le sens où on ne sait pas si le comportement détermine la beauté perçue, ou si la beauté perçue détermine la façon dont on se comporte vis-à-vis autres. 

Citations :

« Les maximes courantes sur la beauté suggèrent que l’attractivité n’est pas importante dans la vie. C’est faux ».

« En revanche, la théorie de l’évolution liée à l’aptitude et la théorie de la socialisation suggèrent que la séduction influence le développement et l’interaction ».

« (…) ces résultats indiquent que la beauté n’est pas simplement dans l’œil de celui qui regarde ».

« Ces résultats sont des preuves solides que, contrairement à la croyance populaire, les effets de l’attractivité vont au-delà des simples « opinions » sur les autres et imprègnent les actions réelles envers les autres, même si les gens n’en sont pas conscients ».