BP/CSS.

The Black Pill : discussions sur les Comportements Sociaux et Sexuels dans le monde moderne.


Traduction, centralisation, hiérarchisation et édition de commentaires, de publications, d’articles et de liens sur le comportement social et sexuel humain, avec un accent particulier sur les perspectives offertes par la psychologie évolutionniste.

La « Pilule Noire », désignée par les médias mainstream/féministes comme la « sous-culture Incel », est décrite selon Wikipédia comme « la culture des communautés en ligne dont les membres se définissent comme étant incapables de trouver une partenaire amoureuse ou sexuelle ». « Incel » étant la contraction de « involuntary celibate », célibataire involontaire en français. Basiquement, si on enlève le charabia féministo-progressiste et les pudeurs politiquement correctes, l’Incel est l’homme qui ne baise pas, peu importe la raison. 

Les féministes et les Cucks ne manquent pas d’invectives pour qualifier ces hommes seuls : ce sont évidemment des « misogynes », des « suprématistes », des « militants d’extrême droite », etc… Pourquoi ces qualificatifs ? Parce qu’en réalité, les Incels sont majoritairement des jeunes hommes blancs hétéros de classe moyenne ou inférieure vivant dans les pays industrialisés. Bref, ce sont des Ultra-Turbo Nazis de l’Enfer. Pourquoi ? Parce que ces jeunes hommes occidentaux n’arrivent pas à trouver de copine (pour une nuit ou une vie) et qu’ils ont donc un problème personnel. C’est une chose inadmissible pour la société moderne, qui perçoit l’homme blanc hétéro comme l’oppresseur ultime : celui-ci ne peut donc pas avoir de problème personnel, puisqu’il est « dominant » et que nous sommes dans un « patriarcat ». Alors si nous vivons dans le Patriarcat, les hommes sont heureux, et s’ils ne le sont pas, c’est de leur faute, mais cela ne doit pas remettre en cause l’idéologie féministe et ses conséquences. 

Ainsi, la « narration officielle » met l’accent sur les tueries de masses commise par des hommes déclarés Incel, comme Elliot Rodger ou Alek Minassian. Puis déclare qu’il s’agit d’un discours « misogyne et violent » et cela permet de clore les débats. Circulez ! Il n’y a rien à voir ! 

Attention, je n’excuse pas ces actes, je les explique, ce qui est différent. Parce que nulle part ailleurs qu’ici vous ne trouverez d’explications. Comprenez que lorsqu’un grand nombre de jeunes hommes blancs hétéros de classe moyenne ou inférieure vivant en France ont un problème personnel, les féministes se content de dire que « c’est juste de la violence, de la haine et de la misogynie. Homme méchant ». Le problème, c’est qu’avec le très faible niveau intellectuel du féminisme, « Femme = bien, homme = mal », rien n’est montré, rien n’est expliqué, rien n’est analysé. Ici, je vais lister le « pourquoi » du « phénomène Incel », afin qu’on comprenne enfin de quoi l’on parle. 

La « Pilule Noire » a pour but de comprendre la nature du comportement social et sexuel de l’homme, en mettant l’accent sur les apports de la psychologie évolutionniste. Cette série d’articles liste donc scientifiquement, donc objectivement et avec sources, les problèmes rencontrés par les hommes et les femmes dans le marché sexuel moderne.

(Page en cours de construction).

1. La personnalité.

1.1. Le penchant naturel des femmes pour les traits de caractère toxique : narcissisme, manipulation et psychopathie.

1.2. Plus les hommes se comportent comme des psychopathes, plus ils plaisent aux femmes.

1.3. Sur PornHub, les femmes préfèrent majoritairement regarder du porno violent et dégradant envers les femmes.

1.4. Près de deux tiers des femmes ont des fantasmes de viol et d’autres actes sexuels forcés.

1.5. La moitié des femmes qui regardent du porno admettent avoir regardé du porno impliquant une violence extrême à l’égard des femmes.

1.6. Hybristophilie littéraire : les femmes sont plus attirées que les hommes par les récits de viols, de meurtres et de tueurs en série.

1.7. Les hommes aux comportements criminels et antisociaux ont plus de partenaires sexuels et ont des rapports sexuels plus tôt que les autres hommes. 

1.8. Les hommes aux comportements antisociaux, criminels et violents ont un meilleur succès reproductif et sexuel.

1.9. Ces tueurs en série, ces terroristes et ces violeurs qui reçoivent en prison des milliers de lettres d’amour.

1.10. Les hommes membres de gangs ont nettement plus de partenaires sexuelles féminines que les citoyens honnêtes.

1.11. Les enfants qui harcèlent, intimident ou agressent leurs camarades de classe connaissent un plus grand succès sexuel à l’âge adulte que les autres enfants.

1.12. Plus de la moitié des cas d’inconduite sexuelle du personnel pénitentiaire concernent des femmes.

1.13. Ces femmes soignantes qui sont attirées par les psychopathes internés.

1.14. Les femmes désirant s’engager et se marier sont davantage attirées par les hommes narcissiques.

1.15. Le narcissisme féminin réduit la qualité du mariage pour les hommes, mais le narcissisme masculin ne réduit pas la qualité du mariage pour les femmes.

1.16. Les hommes sont attirés par les femmes « gentilles », mais les femmes ne sont pas attirées par les hommes « gentils ».

1.17. Les femmes considèrent les hommes végétariens comme moins attrayants, moins sympathiques et moins masculins que les hommes omnivores.

1.18. Les violeurs sont beaucoup plus actifs sexuellement que les autres hommes.

1.19. Le « sexisme bienveillant » est approuvé par les hommes… et par les femmes !

1.20. Les hommes misogynes sont plus actifs sexuellement que la plupart des hommes.

1.21. Les personnes physiquement attirantes transmettent mieux leurs traits de personnalité lors des premières rencontres.

2. Le mental.

2.1. Les hommes au QI élevé sont plus susceptibles de rester puceaux plus longtemps.

2.2. Les gens peuvent percevoir avec précision la santé mentale d’un homme uniquement à partir de son apparence faciale.

3. La race.

3.1. Les femmes sont les plus racistes dans les rencontres en ligne, et 92 à 95 % d’entre elles ont une « préférence ethnique ».

3.2. Toutes les races s’accordent à dire que les Blancs sont les plus attirants, mais les femmes préfèrent les blancs bien plus que les hommes ne préfèrent les blanches.

3.3. Lors des Speed Dating, les femmes se montrent plus racistes que les hommes, et elles considèrent les hommes asiatiques comme les moins attirants.

3.4. Sur Tinder, les hommes blancs obtiennent 11 à 14 fois plus de succès auprès des femmes par rapport aux hommes asiatiques.

3.5. Le fait d’être asiatique aux États-Unis est un important prédicteur du fait de « ne jamais avoir embrassé quelqu’un ».

3.6. Le mariage interracial est deux fois plus élevé chez les femmes asiatiques, par rapport aux hommes asiatiques.

3.7. Les hommes asiatiques ont deux fois moins de relations que les hommes blancs en raison de la « hiérarchie raciale » des femmes.

3.8. Les femmes blanches et asiatiques s’accordent à dire que les hommes blancs sont 30 à 50 % plus attirants que les hommes asiatiques.

3.9. Sur les sites de rencontre, les femmes répondent le plus aux hommes blancs.

3.10. Aux États-Unis, les femmes désirent le plus les hommes blancs, puis les hommes noirs, hispaniques et en dernier, les hommes asiatiques.

3.11. Les femmes possèdent des exigences raciales plus strictes que les hommes, ce qui favorise principalement les hommes blancs.

3.12. Les actrices porno esquivent les scènes avec des acteurs noirs ou exigent une prime.

3.13. Une peau plus blanche, dorée et rosée (c’est-à-dire caucasienne) est considérée comme plus saine et plus attrayante.

3.14. Le visage d’un homme asiatique ressemble davantage à celui d’un enfant, comparativement aux visages des autres races d’hommes.

3.15. Les noirs (hommes ET femmes) sont perçus comme « plus masculins » que les blancs ; tandis que les hommes asiatiques sont perçus comme « les moins masculins ».

3.16. Hypocrisie féministe ? Les femmes qui déclarent ne pas avoir de « préférence raciale » en matière de rencontres se comportent exactement de la même manière que les femmes qui en expriment une.

3.17. Dans les rencontres hommes/femmes, le racisme s’aggrave au fil du temps.

4. L’apparence (en général).

4.1. La beauté est objective et mesurable.

4.2. Les gens sont largement d’accord pour dire qui est beau ou pas, et cela affecte tous les aspects de la vie.

4.3. Il faut moins d’une seconde aux gens pour juger avec précision la beauté.

4.4. BlackPill Baby : mêmes les bébés peuvent facilement différencier les visages attirants des visages non attirants.

4.5. BlackPill parentale : les parents traitent mieux leurs enfants beaux que leurs enfants laids.

5. L’apparence (en amour).

6. Le visage.

7. L’argent.

8. La taille.

9. Le corps.

10. Le pénis.

11. La voix.

12. L’âge.

13. L’hypergamie.

14. Les Cucks.

15. Les salopes.

16. #MeToo.

17. La santé.

18. Le marché sexuel.

19. Le féminisme.

20. La misogynie.

21. Le Stoïcisme.

22. La criminalité.

23. Le corps.

24. La misandrie.

25. La monogamie.

26. Tinder.

27. La politique.