Les hommes au RLHV élevé manifestent davantage de psychopathie, d’agressivité, de tromperie et de comportement d’exploitation.

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 6.3.

Un RLHV (Rapport Largeur/Hauteur du Visage) élevé n’est pas seulement associé à une plus grande attractivité à court terme pour les femmes (voir article 6.2), il est également associé à une plus grande psychopathie, une plus grande agressivité, une plus grande tromperie, une plus grande impulsivité égocentrique, et à un comportement d’exploitation.

Citations :

« Les hommes au visage large sont décrits comme étant plus agressifs, plus intrépides et dominants, plus psychopathes et moins susceptibles de mourir de violence physique directe que les hommes au visage plus étroit ».

« Les hommes au visage large sont plus disposés à tricher pour augmenter leurs gains financiers, à exploiter plus facilement la confiance d’autrui et à tromper plus souvent explicitement leurs homologues dans une négociation ».

« Plus précisément, en testant à la fois des étudiants de premier cycle et de jeunes adultes détenus (capturant ainsi une grande variabilité au sommet du continuum des traits psychopathiques), nous avons trouvé une relation positive stable entre le RLHV et les scores totaux de psychopathie au sein des deux échantillons ainsi qu’entre eux. En outre, nous avons constaté une association positive significative des deux sous-facteurs, à savoir la dominance et l’impulsivité égocentrique, avec le RLHV ; une relation à laquelle les détenus ont contribué davantage, mais pas de manière significative, que les étudiants de premier cycle ».

« En conclusion, nous fournissons des preuves que le RLHV prédit de manière fiable la personnalité psychopathique chez les hommes dans un large éventail de scores de psychopathie, reproduisant et étendant ainsi les résultats rapportés par Geniole (2014) ».

« Nous synthétisons les travaux existants en effectuant une méta-analyse pour estimer si et comment le RLHV prédit l’agressivité. Nos résultats indiquent une relation positive faible, mais significative, entre le RLHV des hommes et l’agressivité ».

Sources : 

Hahn T, Winter NR, Anderl C, Notebaert K, Wuttke AM, Clément CC, Windmann S. 2017. Facial width-to-height ratio differs by social rank across organizations, countries, and value systems. PloS one, 12(11), e0187957. (Source)

Lewis GJ, Lefevre CE, Bates TC. 2012. Facial width-to-height ratio predicts achievement drive in US presidents. Personality and Individual Differences, 52(7), 855-857. (Source)

Anderl C, Hahn T, Schmidt AK, Moldenhauer H, Notebaert K, Clément CC, Windmann S. 2016. Facial width-to-height ratio predicts psychopathic traits in males. Personality and Individual Differences, 88, 99-101. (Source)

Haselhuhn MP, Ormiston ME, Wong EM. 2015. Men’s facial width-to-height ratio predicts aggression: A meta-analysis. PLoS One, 10(4), e0122637. (Source)