Les gens savent-ils ce qu’ils désirent chez un partenaire romantique ? En réalité, ce sont les femmes qui mentent le plus à ce sujet. 

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 5.9.

Des chercheurs de l’Université de Northwestern (université américaine située à Evanston, dans l’État de l’Illinois aux États-Unis) ont tenté de répondre à la question suivante : les gens savent-ils ce qu’ils désirent chez un partenaire romantique ?

Ils ont abordé leurs recherches en faisant d’abord remplir aux candidats des questionnaires sur ce qu’ils estimaient être le plus important dans une relation. Ils ont ensuite organisé un événement de « speed dating » de 2 heures au cours duquel les personnes devaient choisir après coup qui elles voulaient revoir. Les candidats ont eu la possibilité de commencer à envoyer des messages à leurs correspondants. Ils ont ensuite rempli un questionnaire « post-dating » évaluant leurs opinions sur leurs différents « matchs ».

Les chercheurs ont ensuite utilisé des études de suivi pour évaluer qui avait effectivement entamé une relation et les corrélations entre l’attrait physique, la richesse et la personnalité pour prédire ces relations. De là une question importante : quel est le facteur fondamental dans le choix d’un partenaire romantique ? L’apparence ? La personnalité ? La richesse ? 

Ils ont constaté que les hommes et les femmes sous-estimaient tous deux l’importance de l’attrait physique, mais les femmes beaucoup plus. Les évaluations étaient les suivantes :

Préconceptions des hommes : Personnalité (8,1) > Apparence (8,04) > Argent (6,91)

Préconceptions des femmes : Personnalité (8.1) > Argent (7.73) > Apparence (7.18)

Facteurs réels des deux sexes : Apparence > Personnalité > Argent

Discussion :

Ainsi, alors que les femmes considéraient l’attrait physique pour un homme comme leur priorité la plus basse, il s’est avéré au contraire que l’apparence était leur priorité la plus forte et même plus importante que pour les hommes !

Des études comme celle-ci expliquent pourquoi il n’est peut-être pas utile de demander aux femmes ce qui est le plus important pour elles, car dans de nombreuses études scientifiques (principalement celles qui s’appuient sur l’évaluation des traits de partenaires hypothétiques ou sur des préférences déclarées par les femmes elles-mêmes), elles n’ont pas été en mesure de donner des réponses fiables ou factuelles sur ce sujet. Comme dans la plupart des cas, la nature s’apprend mieux par l’observation objective, c’est-à-dire par les « préférences révélées » par rapport aux « préférences déclarées ».

Citations : 

« Bien que l’attrait physique, les bonnes perspectives de revenus et les caractéristiques personnelles soient tous associés de manière positive et significative à l’intérêt romantique, les données n’ont révélé aucune preuve de différences entre les sexes dans ces associations ».

Sources : 

Eastwick PW, Finkel EJ. 2008. Sex Differences in Mate Preferences Revisited: Do People Know What They Initially Desire in a Romantic Partner? Journal of Personality and Social Psychology. 94(2):245-264. (Source)