Dans les applications de rencontres en ligne, il n’y a que le physique et la race qui sont des critères importants – la personnalité ne compte pas.

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 5.5.

Des chercheurs du département de psychologie de l’Université d’État du Michigan et de l’Université du Maryland ont réalisé quatre expériences (sur un total de 2 679 personnes) pour évaluer comment et pourquoi les gens « swipent vers la droite » (valident sur Tinder) d’autres personnes en ligne. La moitié des expériences portait sur des étudiants, tandis que l’autre moitié était axée sur des adultes d’âge moyen, âgés en moyenne de 35 ans.

Les chercheurs ont découvert que l’apparence et la race d’un homme sont les principaux déterminants de sa capacité à obtenir des filles en ligne. La plupart des personnes qui décident de qui « swiper », le font uniquement sur la base de ces 2 facteurs.

Les facteurs qui sont généralement considérés par le grand public comme importants pour la réussite d’une rencontre, tels que la « personnalité », les « loisirs », ou les « intentions relationnelles » (y compris le fait de savoir si le dragueur ne recherche que du sexe ou une relation) n’avaient objectivement aucune importance. La plupart des décisions ont été prises en moins d’une seconde.

Citations :

« Des chercheurs américains ont découvert que l’attrait et les préférences raciales étaient les principaux facteurs permettant de prédire si les gens swiperaient à gauche ou à droite – et ces deux critères étaient presque deux fois plus importants que tout autre facteur ».

« D’autres caractéristiques individuelles – telles que la personnalité et les loisirs – étaient de piètres prédicteurs de la façon dont une personne swiperait ».

« Nous voulions comprendre ce qui pousse une personne à swiper à gauche ou à droite, et le processus derrière ces décisions ».

« La première étude s’est concentrée sur des étudiants, tandis que la seconde s’est concentrée sur des adultes plus âgés, de 35 ans en moyenne ».

« Il est extrêmement révélateur que les gens soient prêts à prendre des décisions sur le fait qu’ils souhaitent ou non aller vers un autre être humain, en moins d’une seconde et en se basant presque uniquement sur l’apparence de l’autre personne », a déclaré William Chopik, professeur associé au département de psychologie de la Michigan State University et l’un des deux auteurs de l’étude.

« Ce qui est également surprenant, c’est à quel point tout ce qui est au-delà de l’attrait et de la race importait peu dans le comportement de swiping ».

« Votre personnalité ne semblait pas avoir d’importance, votre degré d’ouverture aux rencontres n’avait pas d’importance, ni même votre style pour aborder les relations, et encore moins le type de relation que vous cherchiez, que ce soit à court ou à long terme ».

« L’attractivité et la race avaient une influence presque double de celle des autres éléments ».

Sources : 

Chopik W & Johnson D. 2021. Modeling dating decisions in a mock swiping paradigm: An examination of participant and target characteristics. Journal of Research in Personality. 92: 104076. (Source)

Chadwick J. 2021. Most people swipe right on dating apps based solely on looks and race, with the majority of decisions made in less than a SECOND, study finds. The Daily Mail. (Source)