BlackPill parentale : les parents traitent mieux leurs enfants beaux que leurs enfants laids. 

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 4.5.

Le traitement des parents à l’égard de leurs enfants a été évalué en surveillant leur style d’éducation dans des supermarchés. En particulier, les chercheurs ont observé si les parents utilisaient ou non les ceintures de sécurité disponibles sur les chariots de supermarché ou s’ils faisaient attention à ce que l’enfant se comporte d’une manière qui pourrait être dangereuse. Ils ont constaté que l’attractivité de l’enfant déterminait directement la fréquence à laquelle le parent utilisait la ceinture de sécurité et prêtait attention à la sécurité de l’enfant.

Discussion :

Cela démontre que l’attractivité détermine dans une large mesure notre expérience de vie, même en ce qui concerne le degré d’affection ou de protection de nos parents, et ce dès le plus jeune âge. 

Ainsi, les différences psychologiques entre les adultes qui sont attirants et ceux qui ne le sont pas peuvent être considérées comme une interaction entre la nature et l’éducation. Les enfants séduisants par nature sont davantage éduqués et deviennent donc plus tard des personnes plus confiantes, plus performantes et plus heureuses. Leur apparence fournit un cycle de rétroaction positive constant, dans lequel les gens se soucient davantage de contribuer à leur bien-être au fil du temps.

Citations :

« Des chercheurs de l’Université d’Alberta ont observé attentivement la façon dont les parents traitaient leurs enfants lors de leurs déplacements au supermarché. Ils ont constaté que l’attrait physique faisait une grande différence ».

« Les chercheurs ont noté si les parents attachaient leurs enfants à l’aide d’une ceinture sur le siège du chariot, à quelle fréquence l’attention des parents était relâchée et le nombre de fois où les enfants étaient autorisés à se livrer à des activités potentiellement dangereuses, comme se lever dans le chariot ».

« Les enfants beaux et laids étaient traités de manière très différente, le port de la ceinture de sécurité augmentant de manière directement proportionnelle à la beauté ».

« Lorsqu’une femme était aux commandes, 4 % des enfants les plus laids étaient attachés, contre 13,3 % des enfants les plus beaux ».

« La différence était encore plus marquée lorsque les pères menaient l’expédition de shopping – dans ce cas, aucun des enfants laids n’était attaché avec une ceinture de sécurité, alors que 12,5 % des enfants les plus beaux l’étaient ». (Particulièrement brutal, cet extrait ! ça veut dire qu’en fonction de votre apparence, votre père vous aime très probablement encore moins que votre mère !).

« Comme beaucoup d’animaux, nous avons tendance à répartir nos ressources en fonction de leur valeur (…). Nous n’arrivons peut-être pas toujours à l’exprimer, mais en fait, nous le faisons. Il existe de nombreux facteurs qui augmentent la valeur d’une personne, et l’attrait physique peut en faire partie ».

Source : 

Bakalar, N. 2005. Ugly Children May Get Parental Short Shrift. New York Times. (Source)