BlackPill Baby : mêmes les bébés peuvent facilement différencier les visages attirants des visages non attirants.

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 4.4.

Les nouveau-nés peuvent facilement distinguer les visages attrayants de ceux qui ne le sont pas, ce qui semble indiquer que la reconnaissance des visages est programmée à la naissance, plutôt qu’apprise. (Encore une fois, devrais-je dire, la nature l’emporte sur la culture).

Pour le démontrer, Slater et son équipe ont pris des photos de divers visages et ont demandé à des sujets adultes d’évaluer leur attrait sur une échelle de 1 à 5. Les chercheurs ont ensuite recherché des paires de photographies similaires à tous égards – en termes de luminosité et de contraste, par exemple – mais situées aux deux extrémités de l’échelle d’attractivité.

Ils ont ensuite présenté ces paires de photos à des nouveau-nés, âgés de 1 à 7 jours. Tous les bébés étaient encore à l’hôpital. Un chercheur a tenu chaque enfant debout à environ 30 centimètres des deux photos. Un autre chercheur se tenait à l’écart et notait où étaient dirigés les yeux des bébés.

En moyenne, les bébés passaient 80% de leur temps à regarder le visage le plus attirant plutôt que le visage qui était le moins attirant.

Il s’agit là d’une preuve solide que la vision constructiviste de la beauté est fausse.

Citations :

« La beauté n’est pas dans l’œil de celui qui regarde : elle est innée pour un nouveau-né ».

Sources :

Gosline A. 2004. Babies prefer to gaze upon beautiful faces. NewScientist. (Source)

Rincon, P. Newborns prefer beautiful faces. BBC. (Source)

Slater A, Von der Schulenburg C, Brown E, Badenoch M, Butterworth G, Parsons S, Samuels C. 1998. Newborn infants prefer attractive faces. Infant Behavior and Development. 21(2):345-54. (Source)