Les hommes asiatiques ont deux fois moins de relations que les hommes blancs en raison de la « hiérarchie raciale » des femmes.

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 3.7.

Des données d’une étude nationale sur la santé des adolescents et des adultes ont été évaluées pour examiner l’engagement romantique et sexuel chez les jeunes adultes, dont la plupart avaient entre 25 et 32 ans.

Dans l’ensemble, les hommes blancs avaient le plus de chances d’être en couple, suivis dans l’ordre par les hommes hispaniques, les hommes noirs et enfin, les hommes asiatiques. En fait, on a constaté que les hommes asiatiques avaient deux fois moins de chances que les hommes blancs d’être engagés dans une relation amoureuse, même en tenant compte d’un large éventail de caractéristiques. En revanche, les femmes asiatiques n’avaient pas moins de chances d’être en couple que les femmes blanches.

Les chercheurs ont conclu que les chances nettement plus faibles pour un homme asiatique de trouver une relation sont dues aux « hiérarchies raciales » que les femmes utilisent pour juger les hommes.

Données :

Citations :

« Les femmes asiatiques étaient deux fois moins susceptibles que les hommes asiatiques d’être sans partenaire (18 % contre 35 %) ».

« Les hommes asiatiques, mais pas les hommes noirs ou hispaniques, présentent des probabilités d’engagement significativement plus faibles que les hommes blancs. Plus précisément, ils ont environ deux fois moins de chances d’être actuellement engagés que les hommes blancs ».

« Nous n’avons trouvé aucune preuve que les ressources socio-économiques ou les caractéristiques physiques soient à l’origine des plus faibles niveaux d’engagement chez les hommes asiatiques. Au contraire, nos résultats sont cohérents avec l’idée que les hommes américains d’origine asiatique se situent au bas de la hiérarchie raciale en ce qui concerne le marché des rencontres entre personnes de sexe différent ».

« Si les « valeurs culturelles asiatiques » étaient à l’origine des différences dans la formation de partenariats romantiques, nous aurions trouvé des modèles similaires pour les femmes asiatiques et les hommes asiatiques. En fait, c’est le contraire qui s’est produit ».

« Nos résultats suggèrent que le cadre de la hiérarchie raciale explique le mieux la plus faible probabilité d’engagement chez les hommes américains d’origine asiatique ».

« L’explication de la hiérarchie raciale suggère que les hommes américains d’origine asiatique seront moins susceptibles que les femmes américaines d’origine asiatique d’être en couple, étant donné que les hommes américains d’origine asiatique sont confrontés à des stéréotypes culturels liés au genre qui les empêchent d’entrer dans des partenariats romantiques ».

Sources :

Balistreri K, Joyner K, Kao G. 2015. Relationship Involvement Among Young Adults: Are Asian American Men an Exceptional Case? Popul Res Policy Rev. 34(5): 709-732. (Source)