Ces femmes soignantes qui sont attirées par les psychopathes internés. 

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 1.13.

39% des hommes psychopathes internés en hôpital psychiatrique ont eu des rapports sexuels consentis avec des femmes du personnel de santé.

Carl B. Gacono, et son équipe ont publié en 1995 une petite étude pour le « Bulletin of the American Academy of Psychiatry ». Les auteurs de l’étude ont constaté que les psychopathes sévères étaient très susceptibles d’avoir des relations sexuelles consensuelles avec le personnel féminin, et même qu’en fait, 39% d’entre eux avaient eu des relations consensuelles avec le personnel féminin. Certains psychopathes (le chiffre précis n’a pas été mentionné) ont même épousé des membres du personnel féminin.

Citations :

« Les malfaiteurs étaient significativement plus susceptibles d’avoir des antécédents de meurtre ou de viol, de porter un diagnostic de trouble de la personnalité antisociale ou de sadisme sexuel ».

« (Ces hommes) étaient aussi significativement plus susceptibles d’être verbalement ou physiquement agressifs, de nécessiter des plans de traitement spécialisés pour contrôler leur agressivité, d’avoir des relations sexuelles avec le personnel féminin, 39% d’entre eux avaient d’ailleurs de telles relations consensuelles, de consommer des drogues et d’être considérés comme étant susceptibles de s’évader de l’hôpital médico-légal ».

Source :

Gacono C, Meloy JR, Sheppard K, Speth E, Roske A. 1995. A Clinical Investigation of Malingering and Psychopathy in Hospitalized Insanity Acquittees. Bull Am Acad Psychiatry Law. 23(3): 387-397. (Source)