Plus de la moitié des cas d’inconduite sexuelle du personnel pénitentiaire concernent des femmes.

Attention ! Cet article fait partie de la page BP/CSS. Vous consultez la section 1.12.

Selon les directives des prisons américaines, « l’inconduite sexuelle du personnel » (« staff sexual misconduc ») comprend tout acte ou comportement apparemment consensuel de nature sexuelle dirigé vers un détenu et à l’initiative d’un membre du personnel pénitentiaire, ce qui comprend les « relations amoureuses ». Ces actes comprennent « les attouchements intentionnels des organes génitaux, de l’anus, de l’aine, de la poitrine, de l’intérieur de la cuisse ou des fesses dans l’intention d’abuser, d’éveiller ou de satisfaire le désir sexuel ; les actes sexuels accomplis, tentés, menacés ou demandés ; et les cas d’exposition indécente, d’atteinte à la vie privée ou de voyeurisme du personnel à des fins de gratification sexuelle ». 

Ces actes se distinguent des « actes sexuels non consensuels » et des « actes sexuels abusifs », qui sont (juridiquement) considérés de manière différente.

Un audit des prisons américaines réalisé en 2014 a révélé que 54 % de tous les incidents d’inconduite sexuelle du personnel (c’est-à-dire des relations sexuelles « apparemment consenties » avec des détenus) étaient le fait de femmes. Sur l’ensemble des incidents avérés impliquant du personnel féminin, 84 % semblaient être « totalement consensuels ».

Citations :

« 54% des incidents d’inconduite sexuelle ont été perpétrés par des femmes ».

« Dans les prisons d’État et fédérales, 67 % des détenus victimes d’inconduite ou de harcèlement sexuel de la part du personnel étaient des hommes, tandis que 58 % des auteurs étaient des femmes ».

« Parmi tous les incidents avérés entre 2009 et 2011, 84 % de ceux perpétrés par des membres du personnel de sexe féminin, contre 37 % de ceux perpétrés par des membres du personnel de sexe masculin, impliquaient une relation sexuelle qui « semblait être consentante » ».

Source :

Beck AJ, Rantala RR, Bexroat J. 2014. Sexual Victimization Reported by Adult Correctional Authorities, 2009–11. U.S Department of Justice, Office of Justice Programs, Bureau of Justice Statistics. (Source)