(Projet) Aphorismes masculinistes (IX).

Après avoir collectionné 200 aphorismes masculinistes (par groupe de 25), je commence ici une nouvelle série numérotée 201 à 225. Si vous souhaitez contribuer, n’hésitez pas à me contacter !

Les aphorismes masculinistes, mêmes quand ils sont écrits sous la forme d’un jugement définitif et péremptoire, ne font pas autre chose qu’inaugurer la réflexion : jamais la conclure. 


Aphorismes 1 à 25.

Aphorismes 26 à 50.

Aphorismes 51 à 75.

Aphorismes 76 à 100.

Aphorismes 101 à 125.

Aphorismes 126 à 150.

Aphorismes 151 à 175.

Aphorismes 175 à 200.


201 – Si vous avez déjà songé à changer pour une femme, considérez que vous n’êtes plus un homme. (@DataTraveler).

202 – Le maniement de la pensée féminine a ses règles inflexibles ; celui qui se met en tête de persuader une femme, de réfuter son point de vue à coups de « bonnes raisons », a peu de chances d’aboutir. Il est bien plus judicieux de repérer l’image qu’une femme veut donner d’elle-même (principes, idéaux, convictions), puis d’essayer d’établir (par sophismes) un rapport harmonieux entre ladite image et la conduite que nous essayons d’inculquer à la femme.

203 – Si vous utilisez la raison et la logique pour expliquer des choses aux femmes, c’est que vous ne comprenez pas les femmes. (Aphorisme de Rivelino).

204 – Si beau sexe il y a, c’est le masculin. (Aphorisme de Bernard S.).

205 – Lorsqu’un homme emménage avec une femme, il peut observer et étudier à l’avance les attitudes et comportements enfantins. (Aphorisme de Bernard S.).


Illustration : Алексей Васильев.