Le Carrousel et le Mur expliqués aux mal-comprenants.

Les Trois Étendards se donne notamment pour mission de fournir un accès universel à toutes les connaissances de l’Androsphère. Le contenu masculiniste publié sur le web est éphémère – contrairement à d’autres contenus, personne ne le sauvegardait. 

Identifier les pages web importantes, et sauvegarder des copies dans des collections spéciales, ce sont les « Archives de l’Androsphère ».

« Le Carrousel et le Mur expliqués aux mal-comprenants » a été publié par Martial le 18 décembre 2017 sur le site « Néo-Masculin ».


Les principes de Carrousel et de Mur ont déjà été exposés dans un précédent article.Mais il y a peut-être des gens, dans votre entourage, pour qui ce genre de concept est trop compliqué à saisir. Une demoiselle en pleine période de Carrousel, par exemple, n’est pas toujours capable de se concentrer assez longtemps pour lire un article d’une page et demi. Il faut la comprendre, elle a mieux à faire, la pauvrette. Heureusement, il y a plus simple, et moins contraignant : ce genre de vidéo.

On avait déjà relayé une autre des vidéos de Raphaël, consacrée au mythe de l’écart de salaires entre hommes et femmes. Moins théorique et moins sourcée, mais non moins vraie et bien plus lyrique, celle-ci s’adresse très spécifiquement à ces créatures que l’on trouve en masses nombreuses et compactes sur les sites de rencontres comme dans les bars : les trentenaires célibattantes, les maman-solos et autres femmes en fin de période Carrousel, dont la Valeur sur le Marché Sexuel s’est écroulée ou est en passe de s’écrouler mais qui n’ont pas encore tout à fait réalisé que la fête était terminée.

Le ton est incisif et volontiers méchant, comme peut l’être, souvent, celui qui comprend les réalités du marché sexuel et, n’étant pas de nature à tendre la joue gauche, a du mal à pardonner la bêtise qu’il constate. Il y a une certaine jouissance et une jubilation non feinte dans cette diatribe qui pourrait passer pour misogyne si elle n’était pas aussi souvent vraie. A l’approche des fêtes de Noël, mes bien chers frères, quoi de mieux que ce genre de petite vidéo pour répandre autour de vous amour et compréhension ? Joie de recevoir, plaisir d’offrir.