Une liste des indices qui révèlent une femme de qualité.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 4.3.14.2.

Elle s’entraîne sans porter de maquillage, peut parler intelligemment de ses objectifs de fitness et n’a pas besoin de faire partie d’un groupe pour s’entraîner.

Elle pose des questions et, pendant que vous parlez, vous pouvez la regarder dans les yeux et voir qu’elle est vraiment attentive. La plupart des filles réfléchissent à ce qu’elles vont crier ensuite (comme la plupart des hommes Betas, les deux parties réfléchissent toujours à la façon de se rendre cool, ce qui explique pourquoi les rendez-vous sont si nuls pour les hommes Betas). Racontez-lui une histoire, elle pose de bonnes questions. Vous lui parlez d’une randonnée que vous avez faite, elle vous demande comment c’était au sommet et vous laisse répondre au lieu de se précipiter pour raconter sa propre histoire et les conneries qu’elle a faites.

Elle ne sait pas ce qu’est Reddit et n’a pas de Tumblr ou de blog ou d’Instagram consacré à la photographie. Elle utilise les médias sociaux avec parcimonie.

Elle a ses propres centres d’intérêt, à propos desquels elle aime parler quand on le lui demande, mais pas seulement pour se faire valoir.

Elle flirte bien. Excellent signe ; elle sait comment incliner sa tête, bouger ses lèvres, croiser ses jambes, etc… Cela ne signifie en aucun cas qu’elle est susceptible d’être une bonne partenaire pour une relation à long terme, mais si tout le reste est correct, il est vraiment payant de se mettre en couple avec elle. Elle sait comment vous énerver et vous amener au point où vous voulez juste la baiser avec rage. C’est quelque chose d’instinctif ; contrairement à ce que l’on croit, une fille avec de « l’expérience » ne sait pas forcément comment exciter correctement un partenaire masculin. C’est une partie naturelle de la danse masculin-féminin que certaines femmes comprennent naturellement mieux que d’autres.

Une extension du point précédent – ses tests sont amusants, pas odieux. Ce sont des tests de flirt, des tests qui vous rendent durs parce que vous savez qu’en les gagnants, vous brisez cette résistance. Toutes les filles font des tests si elles sont attirées, mais certaines le font d’une manière qui excite les deux parties, comme si vous jouiez un match de ping-pong très habile.

Elle sait cuisiner. Cela montre qu’elle se soucie d’elle-même et de sa santé, ET les filles qui cuisinent ont tendance à avoir une bonne relation avec leur mère. La cuisine est la compétence féminine ultime et c’est un « drapeau vert » si elle est compétente dans ce domaine, et un drapeau plus vert encore si elle apporte une âme à sa cuisine. Il ne s’agit pas de la nourriture, mais de ce que la cuisine dit d’elle. Elle est assez saine d’esprit pour s’en tenir à une activité non amusante et non cool jusqu’à ce qu’elle devienne douée pour cela. C’est-à-dire qu’elle a de la discipline.

Elle est douce, pas blasée. Elle croit que le monde est un endroit magnifique et elle croit en l’idée de l’amour. Toute cette merde. J’adore ça. Je veux qu’elle soit une idéaliste, je veux qu’elle ne soit pas cynique. Je ne veux pas qu’elle soit froide et calculatrice, je ne veux pas qu’elle sache que l’amour est chimique et que les gens sont égoïstes, et qu’elle n’est avec moi que pour ma VMS. Je ne veux pas qu’elle ait cette façon mordante de parler ou cette manière dure et individualiste de naviguer dans le monde. Je ne veux pas qu’elle soit comme moi. Je ne veux pas qu’elle ait un traumatisme, de la souffrance, de la haine, de la colère ou tout autre type d’émotion négative qui l’alimente. C’est le plus important – je veux qu’elle ne soit pas gâtée par les ravages du monde pessimiste et cruel dans lequel nous vivons. Je veux qu’elle croie au rêve d’amour et qu’elle élève une famille douce comme l’a fait sa grand-mère. J’ai assez de réalisme pour nous guider tous les deux, je n’ai pas besoin que cela vienne d’elle.

Et au fait, c’est la raison n°2 pour laquelle vous ne couchez pas avec des femmes qui ont un nombre élevé de précédents partenaires sexuels. Elles ont toutes perdu l’indice n°8. Tout est parti « en sucette » (si vous me permettez l’expression) après la 4ème ou 5ème relation. Elles n’y croient plus ; leur rêve de fille ringarde sur le monde qu’elles peuvent construire avec un homme qu’elles aiment a été remplacé par un bagage, un sarcasme, et des imitations fausses et laides du comportements masculins, qu’elles utilisent comme mécanismes de défense.


Source : commentaire sous l’article « The opposite of a red flag? What makes you think a woman is worth your time? » publié le 2 décembre 2014 par drrrrrr.

Illustration : Magda Ehlers.