Comment savoir si vous êtes un homme Alpha ?

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 3.1.

  • Vous regardez les gens dans les yeux pendant longtemps. (Confiance).
  • Votre posture est meilleure. (Grâce à la musculation).
  • Votre voix est plus grave.
  • Vous parlez avec plus d’assurance, même lorsque vous racontez des conneries.
  • Vous croyez en vous.
  • Vous vous battez si nécessaire. Vous n’avez pas peur des conflits.
  • À moins qu’ils ne fassent partie de votre cercle social restreint, l’opinion des gens comptera moins pour vous. Leurs opinions ne comptent presque pour rien. En tant qu’alpha, vous réalisez que les gens vont vous tester tout le temps, vous êtes désensibilisé à cela.
  • Vous voyez les femmes comme des êtres passifs, dans le jeu des rencontres, qu’il faut acquérir/séduire, et non comme des personnes de même niveau avec qui vous négociez comme par contrat. L’attrait n’est pas négociable. Le désir non plus.
  • Vous embrassez la douleur et l’utilisez comme une source d’énergie pour continuer à vous pousser plus loin vers vos objectifs. Tant que vous avez votre douleur et la motivation qui l’accompagne, rien d’autre ne peut vraiment ouvrir une brèche dans votre psyché. Si vous avez été en enfer et que vous en êtes revenu, qu’est-ce que ça peut faire qu’un connard pense X ou Y ou Z de vous ? Peu importe. Les gens qui maîtrisent la douleur sont plus forts que ceux qui s’en cachent par peur. Vous avez appris à faire de la douleur votre amie plutôt que votre ennemie.
  • Vous ne draguez pas les femmes quand elles vous prennent plus que ce qu’elles vous donnent, vous les remplacez / vous cherchez de nouvelles femmes. Vous ne placez pas les chattes sur un piédestal. Vous avez la mentalité de l’homme qui se dit à lui-même : « je suis le prix ».
  • Vous ne vous permettez pas de perdre du temps en « drama », vous avez des choses à accomplir. Le drame, c’est un viol de temps.
  • Vous faites respecter vos limites.
  • Vous savez quand il faut ignorer les personnes/arguments/commentaires/situations qui sont perdant-perdant. Lorsque quelqu’un essaie de vous provoquer/vous met à l’épreuve et que vous risquez de perdre dans tous les cas, vous vous rendez compte qu’il ne faut pas jouer.
  • Vous prenez plus de risques. Vous êtes audacieux.
  • Vous n’avez pas besoin d’aller sur /r/asktrp.
  • Vous êtes prêt à diriger des projets/des personnes, vous n’hésitez pas à prendre des responsabilités.
  • Lorsque les gens attaquent votre masculinité pour essayer de vous contraindre, vous ne vous laissez pas faire. Vous savez que vous êtes masculin. Quelqu’un qui vous dit que vous êtes une salope parce que vous n’allez pas au magasin pour eux provoque un rire en vous, parce que vous voyez à quel point leur manipulation est pathétique.
  • Vous devenez moins tolérant envers les conneries en général.
  • Vous vous rendez compte que les gens, mais surtout les femmes, émettent toujours des tests de dominance pour voir comment vous allez réagir. Votre confiance en vous vous permettra de les gérer de manière fluide et organique au fur et à mesure, vous n’aurez pas besoin de lire des livres ou d’avoir des plans préétablis pour gérer les situations sociales.
  • Les hommes en particulier vous testeront davantage que lorsque vous étiez un homme Beta, vous constaterez qu’ils se sentent menacés/insécurisés par votre masculinité qui leur fait défaut, donc ils vous jetteront la pierre. En général, ils le font de manière passive et agressive. D’une certaine manière, ils sont un peu comme des femmes. C’est drôle comme les hommes Beta/Oméga peuvent être semblables aux femmes. Ils caractérisent tous des comportements féminins.
  • Dans le prolongement du point précédent, les alphas narcissiques vont essayer de vous « amoger ». Si un gars essaie ce genre de conneries théâtrales autour de vous, c’est qu’il se sent menacé par vous. Malheureusement, la mentalité de fraternité ne concerne que la manosphère.
  • Si vous vous rendez compte que vous êtes seul au monde, et que vos parents vont mourir un jour. Tout dépend de vous. Vous ne pouvez compter que sur vous. Les gens vont et viennent, les amis, les femmes, tout ce que vous voulez. Vous vous rendez compte de vos besoins.
  • Vous vous rendez compte que les gens (hommes ou femmes) jouent les difficiles et vous les ignorez en réponse lorsqu’ils décident finalement de s’intéresser à vous.
  • Vous êtes prompt à laisser tomber des gens en général parce que vous avez une mentalité d’abondance, et non une mentalité de besoin.
  • Vous n’êtes pas paresseux, vous essayez toujours de nouvelles choses pour trouver votre voie dans la vie.
  • Vous êtes motivé et comme vous n’avez pas peur de prendre des risques, vous continuez à échouer jusqu’à ce que vous trouviez un moyen qui fonctionne. Vous ne craignez pas l’échec, vous l’acceptez. Vous êtes un junkie de l’expérience, bonne ou mauvaise.
  • Quand une personne dit de la merde sur vous, vous riez au lieu de vous sentir offensé. Le badinage ne vous est pas étranger, c’est une deuxième langue.
  • Dans un autre côté par rapport au point précédent, si ce n’était pas du badinage, vous vous en foutez de toute façon.
  • Votre sens de la « justice » peut vous rendre jaloux lorsque d’autres personnes ont des succès qu’ils ne méritent pas, selon vous, mais vous acceptez ce fait. Vous savez que la vie n’est pas juste. Si c’est un ami, vous tuez ce sentiment initial et ensuite vous vous réjouissez pour lui. C’est votre ami, pas votre ennemi. La jalousie est un trait féminin. Il se peut même que cet ami vous aide plus tard. Même si ce n’est pas le cas, on s’en fiche. Vous les soutenez/êtes heureux pour eux et vous continuez à avancer. La jalousie ne mène à rien de productif. Vous êtes un homme efficace.
  • Vous prenez des responsabilités pour les conneries des autres quand cela vous facilite la vie. Cela semble contre-intuitif en surface, mais si le fait d’être le bouc émissaire vous permet de gagner la faveur que vous voulez/la confiance qui doit être gagnée avec certaines personnes, alors cela pourrait en valoir la peine pour vous. Vous évaluez toutes les situations de manière stratégique et prenez des risques calculés. En revanche, vous ne prenez pas de risque lorsque cela ne vous profite pas.
  • Vous êtes actif. Vous ne laissez pas les problèmes s’accumuler, vous les contrecarrez avant qu’ils ne s’aggravent. Vous vous occupez de la merde, vous les mettez les mains dedans s’il le faut pour vous en sortir.

Certains de ces points se chevauchent, je m’en rends compte, pas besoin de me le dire.

J’aurai plus de choses à dire basées sur l’auto-amélioration dans le futur (j’ai prévu un petit portail, ce qui me rend enthousiaste, un peu comme un programme d’études). De même, je m’engage à fournir à l’avenir un grand nombre de contenus concernant la triade noire.

Pour les hommes en train de devenir Alpha :

La pilule rouge peut prendre beaucoup de temps à « s’actualiser », si vous êtes ici depuis 6 mois et que rien ne s’est encore passé, c’est parce que vous n’avez pas encore perdu vos vieilles habitudes. Peut-être que vous n’êtes pas encore allé à la musculation, mais vous avez arrêté de consommer de la drogue/ de l’alcool et vous avez réduit votre temps de jeu vidéo. Vous ne faites pas de gains, mais vous atténuez les vices. Vous aurez des jours de tricherie/ une récidive vers vos mauvaises habitudes, ne vous en faites pas. Le succès n’est pas linéaire. Il faut déprogrammer avant de pouvoir reprogrammer. N’abandonnez pas, continuez à lire et à faire des petits pas de bébé dans la bonne direction. S’il y a quelque chose que je peux vous recommander avant tout, c’est de dormir 7-8 heures par nuit, de suivre un programme de musculation et de manger le mieux possible avec le budget que vous avez. L’énergie et la concentration que vous obtenez en soulevant des poids vous aideront à démarrer tout le reste. Si vous êtes trop con pour vous entraîner dans un gymnase ou si vous ne pouvez pas vous permettre de payer l’abonnement mensuel, optez pour un programme de musculation et d’entraînement à domicile. Il n’y a pas d’excuse pour ne pas vous lever de votre chaise d’ordinateur. Continuez, messieurs.


Source : « How you know you’re Alpha » publié le 23 novembre 2014 par IllimitableMan.

Illustration : Magda Ehlers.