Devenez un livre fermé.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 4.3.9.

On parle beaucoup de la façon dont l’homme devrait être le prix ici sur le Reddit The Red Pill. Les femmes de notre époque, dans la civilisation occidentale, sont tellement habituées à être placées sur un piédestal qu’elles reçoivent comme une sorte de choc dans leur système lorsqu’un homme enfreint la norme consistant à se plier à la volonté d’une femme. Le choc, qui peut sembler mauvais au début, provoque une forte sensation de picotements. Il y a (ou devrait y avoir, au moins) beaucoup d’exemples de « field reports » publiés par les hommes qui font cela après avoir avalé la pilule rouge et qui ont « vu des résultats instantanés ».

Pour un exemple rapide, j’étais récemment à une fête. L’un des types présents était un überbeta en ce qui concerne ses rapports avec sa petite amie très chiante avec laquelle je n’ai pas eu l’occasion d’interagir, je n’ai même pas été présenté à elle. Je parlais avec un ami quand elle s’est introduite dans la conversation. Elle essayait de faire partie de ce club de garçons à deux. Moi et mon ami, qui a un commencement de pilule rouge en lui, lui avons dit en gros que nous n’étions pas intéressés par ce qu’elle avait à dire. Après le rejet, elle a dit : « Eh bien, excuuuuuuusez-moi ! » *rires de garce pendant qu’elle s’éloignait rapidement*. Alors qu’elle se levait pour s’éloigner, je lui ai répondu : « Tu es excusée ». Je l’ai arrêtée net. Elle m’a regardé avec un visage sur lequel on pouvait lire : « Oh putain ! Je ne peux pas croire qu’un mec me dise ça mais j’aime vraiment, vraiment, vraiment ça ! » et elle a dit mot pour mot, « (mon prénom), je t’aime bien ! Tu es vraiment drôle ! ». C’est un choc pour le système. Cette poulette attendait depuis longtemps d’être remise à sa place.

Pour l’homme moyen (lire : pour le mâle Beta), une femme est une opportunité de prouver sa valeur sur le marché sexuel. Les hommes Beta vont essentiellement tout décharger sur la femme à la première occasion. Comme une diarrhée verbale, tout sort et repousse la femme. Imaginez un type que vous venez de rencontrer et qui essaie de vous raconter sa vie. Vous n’en avez rien à foutre de ce type. Mais il fait ça avec toutes les femmes qu’il rencontre. « Comment puis-je l’impressionner ? Qu’est-ce qu’elle aime ? Est-ce que ça va marcher sur elle pour la conquérir ? ». C’est ce à quoi les femmes sont habituées. Vous savez tous que c’est exactement la mauvaise façon d’aborder le sujet. L’homme est le prix.

Une façon de signaler cette valeur sexuelle est de faire travailler la femme pour vous. Ne donnez pas facilement des informations sur vous. Tenez vos cartes près de votre poitrine, comme au poker. À la base, vous pouvez penser que c’est parce que vous n’avez pas le temps de raconter votre vie à une femme. Mais cela va plus loin. Vous valorisez votre personne, vos caractéristiques, vos expériences de vie, vos souvenirs, vos histoires, etc. Ces choses sont ce que vous dites à vos proches qui ont suffisamment de sens dans votre vie pour avoir gagné le privilège de vous connaître sur le plan personnel. Seules les personnes de valeur avec lesquelles vous voulez vous associer reçoivent ce traitement de votre part.

Prévoyez cette étape dès le début. Refusez de lui dire les détails de votre passé. Tenez bon jusqu’à ce qu’elle ait mérité le privilège de vous connaître sur le plan personnel. Une femme sentira une vibration « mystérieuse » lorsque vous soulèverez un sourcil à une question sur votre éducation, votre travail, etc… au lieu de répondre avec joie. Au lieu de répondre avec jubilation, elle peut même donner un léger coup de fouet si elle est intriguée. Ignorez et détournez la tentative de vous soutirer des informations.

Vous êtes un livre fermé. Elle doit gagner vos faveurs et votre adoration si elle veut vous ouvrir. Et lorsqu’elle commencera à s’investir suffisamment en vous donnant des informations (et éventuellement du sexe), donnez-lui une page de votre biographie en plusieurs volumes. Donnez-lui juste assez pour l’assouvir pour le moment. Cela la rendra accro. Chaque fois qu’elle vous dit que vous êtes « fermé », « mystérieux », « émotionnellement indisponible », ou quoi que ce soit de ce genre, dites-lui que vous êtes un livre fermé.

Elle, elle est un livre ouvert. Ce que vous apprenez ici en découvrant la pilule rouge, c’est comment identifier la stratégie sexuelle des femmes. Maîtrise amusée. Vous pouvez voir à travers chacun de ses actes ce qu’elle est. Cela ne vous effraie pas. C’est attachant, adorable, mignon. Vous pouvez la lire comme un livre ouvert. Non seulement son petit numéro ne vous trompe pas, mais vous pouvez prédire son prochain coup comme si sa stratégie vous était présentée. Et, encore une fois, dites-lui que vous pouvez la lire comme un livre ouvert. Cela a de nombreux effets secondaires positifs : c’est le mystère de « Que pense-t-il vraiment de moi ? », « Il a manifestement de l’expérience et doit savoir ce qu’aiment les femmes », « Il a eu beaucoup de femmes qui sont venues à lui dans le passé », etc… Vous avez compris.

Vous êtes un livre fermé. Elle est un livre ouvert.

Vous devez être un coffre que l’on force. Elle n’a aucune chance de vous avoir.

Maintenant, sortez d’ici et faites pâlir d’envie les femmes.


Source : « Be A Closed Book » publié le 9 octobre 2014 par fluviant.

Illustration : Magda Ehlers.