Une vision « pilule rouge » sur le fait que l’on discute des hommes qui pensent avoir « droit au sexe » alors qu’on ne discute jamais des femmes qui pensent avoir « droit à des relations amicales ».

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 4.2.7.

J’ai vu ce fil de discussion tout à l’heure et cela m’a fait réfléchir sur la façon dont on considère cela comme une sorte d’arrogance ou de sexisme dans un sens, mais comme une prérogative des femmes dans l’autre sens :

https://archive.today/BSiWf

Tout d’abord, selon moi, cela suit la question des droits des femmes et la pathologisation continue de la sexualité masculine. Vous l’avez tous déjà entendue : cette itération de la même idée, « les gars ne peuvent pas se comporter en mec sympa et attendre du sexe en retour ». L’équivalent masculin de ce truisme est l’idée selon laquelle : « les femmes ne peuvent pas juste avoir une relation sexuelle et attendre de l’engagement en retour de la part d’un mec ». La raison pour laquelle il est si rare d’entendre cette position inverse, selon moi, est que notre société est devenue gynocentrique.

De nombreuses femmes estiment généralement qu’elles ont « droit à l’amitié » quand cela leur convient, et beaucoup de femmes ne se disent même pas qu’un homme puisse rejeter leur proposition d’amitié si elles le rejettent sexuellement ou romantiquement. Tout cela se résume à une sorte de contrôle du cadre. Souvent, elles s’attendent à ce que vous acceptiez leur proposition d’amitié, alors quand vous lui tenez tête et que vous lui dites « non, je ne veux pas être ton ami », j’ai vu tellement de fois des femmes perdre tous leurs moyens. On ne leur a jamais dit « non » ou on ne les a jamais rejetées avant. Les hommes sont confrontés régulièrement au rejet, donc nous sommes en quelque sorte insensibles au rejet, mais quand cela arrive aux femmes, surtout aux femmes séduisantes, cela a un impact beaucoup plus fort.

Comme l’a déclaré un commentateur du fil de discussion, de nombreuses femmes utiliseront un homme comme un serviteur en lieu et place d’un petit ami, tout cela sans lui accorder aucun des avantages d’une rencontre ou d’une relation. Pour une raison quelconque, la société attend des hommes qu’ils n’aient pas de problème avec cela.

Si je devais résumer ce fil de discussion, c’est que les hommes doivent cesser de se laisser utiliser par les femmes de cette manière, car les femmes ne nous traitent pas comme de véritables amis. Si une femme ne vient pas chez vous pour vous aider à déplacer des meubles, ou vous chercher à l’aéroport, ou vous aider à la maison quand vous êtes malade, comme vous l’avez fait pour elle, est-elle vraiment une amie, ou vous utilise-t-elle, purement et simplement ?

Si vous avez besoin d’un moyen d’évaluer si vous êtes utilisé ou non, demandez-lui un investissement équivalent à celui qu’elle vous a demandé… et jugez-la sur son comportement. L’investissement doit être mutuel entre amis, donc si vous constatez que vous investissez plus qu’elle ne s’investit, il y a de fortes chances pour qu’elle vous utilise et que vous vous retrouviez dans la friendzone ou que vous soyez « en orbite » (un orbiteur) sans même vous en rendre compte. En d’autres termes, vous êtes toujours branché sur la matrice.

Commentaire mis en vedette, par IllimitableMan : 

Les femmes ont une grande capacité à utiliser les hommes, pour autant que l’homme se laisse utiliser, tout en ne lui accordant rien en retour. Une femme capitalise principalement sur l’attirance que l’homme ressent pour elle, et qu’elle ne lui rend pas. Au lieu d’être ouverte et honnête et de faire savoir à l’homme qu’elle n’est pas intéressée, elle exploite son attirance à des fins personnelles. Les femmes s’agitent autour de cette idée et prétendent qu’elles sont des amies platoniques légitimes et que rien n’est à sens unique (un arrangement très rare) mais en réalité elle le fait juste passer pour un con – il est ce qu’on appelle un ORBITEUR. Quelqu’un qui est constamment à ses côtés et à sa disposition, à un coup de fil près, prêt à rendre n’importe quelle faveur dont la femme en question a besoin. Ce n’est pas de l’amitié, c’est de l’exploitation. Surtout si elle s’attend à cela parce que « c’est elle la femme », mais qu’elle ne le ferait pas en retour.

Les femmes voient les orbiteurs comme :

  • La « bite de secours » pour quand les choses tournent mal avec son copain. Plus elle est sexy, plus elle aura d’orbiteurs. L’orbiteur n°1 a le droit de faire l’amour avec elle par pitié émotionnelle lorsqu’elle est au plus bas et qu’elle se sépare de son mec. Soit elle sera tellement endommagée par la rupture qu’elle transformera son orbiteur n°1 en son nouveau copain, soit elle se remettra avec son ex en disant à l’orbiteur n°1 que « c’était une erreur » et qu’elle « n’aurait jamais dû le faire » et qu’ils « étaient mieux en tant qu’amis » et qu’elle « ne veut pas que le sexe gâche tout » et bla bla bla… En gros, c’est une version fleurie du même concept : « retourne dans la friendzone espèce de loser ».
  • Des sympathisants qui lui viennent en aide en cas de problèmes avec ledit copain, ou en cas de problème avec une amie, en cas de problème avec un employeur, etc…
  • Des fournisseurs de validation/ des hommes qui nourrissent son Ego en « approvisionnement narcissique ».
  • Des hommes qui n’existent que pour lui accorder des faveurs – l’aider à se déplacer, lui faire prendre un taxi, lui acheter de la nourriture, lui offrir un verre, lui faire des trucs pour lui faciliter la vie en général, C’est très subtil en ce que cela implique que vous lui consacriez de l’argent sans réellement lui en donner, lui faire économiser de l’argent en lui achetant ses propres trucs, lui payer un vrai taxi, lui acheter sa propre nourriture, etc…
  • Une façon de rendre leur copain jaloux et de l’influencer, un « jeu de peur et de menace », en somme. Un petit ami dont la copine a 5 à 10 amis masculins sera bien plus paranoïaque qu’un mec dont la copine n’a que des amies féminines. Bien sûr, si le gars exprime sa paranoïa, elle se moquera de lui, en lui disant qu’il est déraisonnablement paranoïaque, qu’il est dominateur et bla bla bla bla… et qu’elle « connaît ces gars depuis longtemps » et « ne s’en débarrassera pour personne et pour rien au mond ». En gros, c’est une putain de manipulation.

Je me souviens qu’une fois, une fille que je connaissais essayait de me mettre en orbite (une collègue), mais je n’avais aucun intérêt pour elle. Elle m’a demandé si je pouvais l’aider à transporter des meubles (je suis musclé) du magasin à sa maison. Sa maison n’était pas loin du magasin, mais tout était assez lourd, et il y avait beaucoup d’escaliers à monter, ainsi que beaucoup de longs couloirs sinueux jusqu’à son appartement (c’était dans un pâté de maisons.)

Je n’ai rien dit… je lui ai lancé un regard amusé et elle a dit « je peux te payer ». J’ai dit : « Combien ?  Propose une somme pour que je me dise que ça vaut le coup ! » et elle a laissé tomber la conversation. Vous voyez, elle ne voulait pas me donner de la valeur pour l’aider à faire quelque chose qui ajoute de la valeur à sa vie, elle voulait juste m’utiliser comme un outil pour ajouter de la valeur à sa vie. Elle m’a dit qu’elle me paierait, mais c’était un test, elle espérait que ça activerait ma « gentillesse » et que je répondrais « oh non ne t’inquiète pas pour ça, tu n’as pas à payer », pour qu’elle puisse ensuite dire « oh vraiment tu es sûr ? Tu es si gentil » et obtenir une faveur de ma part, ou une merde de ce genre. Ce n’est pas comme si nous étions de vrais bons amis, et elle me demande de me mettre à sa disposition d’une manière que MES VRAIS AMIS me demandent TRÈS RAREMENT. Notez que mes « vrais amis » sont tous des hommes. Pas quelqu’un qui abuse de l’étiquette « ami » ou « connaissance » pour essayer de me soutirer des faveurs.

Je n’ai pratiquement aucun instinct de chevalier blanc en moi et je vois clair dans ces jeux stupides. Ces jeux stupides où l’on propose FAUSSEMENT de payer (que ce soit un rendez-vous, ou de l’argent pour le carburant, ou pour les avoir aidés à faire quelque chose) et on ne le fait que pour obtenir un démenti plausible en espérant que cela vous incitera à leur offrir un service GRATUITEMENT. Ainsi, si vous utilisez cet argument contre elles ou si vous vous rendez compte qu’elles se moquent de vous, elles peuvent répondre « mais c’est toi qui t’es proposé pour m’aider, je ne t’ai rien demandé ! », et ensuite elles peuvent vous accuser d’être le méchant de l’histoire et s’auto-convaincre qu’elles sont la « victime » et que c’est vous qui avez tort (les femmes doivent faire ça pour vous emmerder).

Cependant, si vous acceptez leur offre de paiement, elles rouleront les yeux comme pour dire : « ce type ne comprend pas, tu n’étais pas censé dire ça, tu étais juste censé être un bon petit homme Beta et m’offrir un service gratuitement », ce qui provoquera un sourcil levé en retour, comme pour dire : « je comprends d’instinct tout ce que tu ne dis pas, et c’est pourquoi je ne t’aide pas avec ton putain de problème ». Vous voyez, quand des amis masculins offrent de payer, c’est parce qu’ils ne veulent pas se faire chier, mais qu’ils ont besoin de mon aide. Ces salopes s’attendent à des bénéfices/des avantages gratuits PARCE QU’ELLES SONT DES FEMMES DE HAUTE IMPORTANCE ENTIÈREMENT AUTONOMES, LIBRES ET INDEPENDANTES ET QU’ELLES SOUHAITENT ADDITIONNER LES AVANTAGES DU FEMINISME ET DE LA GALANTERIE TRADITIONNELLE EN MÊME TEMPS. Alors, soit vous acceptez leur fausse offre de paiement et elles renoncent à vous demander votre aide, en disant « peu importe, laisse tomber ! », soit elles paient à contrecœur, en vous regardant d’un drôle d’air.

Les amitiés avec les femmes sont unilatérales. Dans 99 % des cas, ce ne sont même pas des amitiés de baise. C’est le fait qu’elle vous fasse faire un tas de conneries selon ses conditions, si ça lui profite quand ça lui profite, sachant que la seule raison pour laquelle vous faites des choses pour elle, c’est parce que vous pensez qu’elle est canon, mais elle ne baisera pas avec vous, parce qu’elle sait que dès qu’elle vous baisera une fois, vous vous attendrez à ce que ça recommence à plusieurs reprises, et elle perdra alors son influence sur vous. Ces femmes sont implacables, totalement manipulatrices et ce sont des égoïstes sans vergogne. Stratégie sexuelle féminine de base – draguer agressivement des mecs hors de votre ligue, et collecter des hommes Betas dans la vôtre, ou dans une ligue légèrement au-dessus de la vôtre, ou au-dessous de votre ligue, comme une sorte de « coussin social ». Je suis sûr que certaines femmes collectionnent les hommes Betas juste pour le plaisir, et ressentent de bonnes émotions quand elles font cela.

Faites attention à l’amitié avec les femmes, surtout si elle est attirante, ou si vous la trouvez attirante, ou si vous un homme bêta avec une mentalité de rareté. En général, cela ne vaut pas la peine et vous vous retrouvez placé quelque part dans la hiérarchie de ses animaux de compagnie personnels à câliner. Vous pouvez être l’orbiteur n°1 qui lui fait des câlins, vous pouvez être la petite salope qui va faire du shopping avec elle, vous pouvez être le chauffeur de taxi, vous pouvez être le mec qu’elle voit au starbucks et le commère à qui elle raconte des histoires inintéressantes, vous pouvez être le « point de vue masculin », vous pouvez être le « meilleur ami gay », vous pouvez être le « je te vois comme un frère, je suis amoureuse de la sécurité que tu me procures parce que tu es grand et j’aime ton engagement de chevalier pour moi, et tes yeux de chiot quand tu me regardes, mais je ne veux pas te baiser ». Vous pouvez incarner ou faire de nombreuses choses qu’un petit copain devrait incarner ou faire lui-même. En fait, vous pouvez incarner l’un des nombreux aspects qui sont tous contradictoires chez un même homme, et qui doivent donc être répartis entre plusieurs hommes pour qu’elle puisse profiter de tous les éléments variés de « l’expérience que cela représente d’être dans une relation », sauf que toi, tu n’as pas le droit de la baiser, tu n’as pas le droit d’aller au-delà de l’étreinte, même un bisous c’est trop – et si tu le fais, elle va essayer de te descendre comme si tu étais une sorte de connard flippant dont la photo d’identité judiciaire pédophile est collé sur tous les murs de tous les commissariat du pays. Elle vous fera payer, dans la honte et la douleur émotionnelle, votre transgression de la limite ferme qu’elle a mise en place.

Si vous êtes le genre de mec à être un « gentil chronique », avec vos milliers « d’amies féminines », qui « s’entend mieux avec les femmes qu’avec les hommes », vous avez été averti. Les hommes sont peut-être moins chaleureux et moins doux, mais au moins ils sont francs avec vous. Ils ne vous font pas chier comme ça, ils ne vous mènent pas sur le chemin de l’amitié et ils ne vous font pas espérer une amitié seulement pour vous DENONCER chaque fois que vous quittez vos limites, juste pour se moquer de vous et vous humilier afin que vous continuiez à leur fournir un avantage SPÉCIFIQUE. Ce n’est pas une putain d’amitié, c’est une voie à sens unique d’exploitation que les femmes appellent « amitié » pour donner à l’arrangement sordide un vernis de crédibilité par ailleurs inexistant. Il est évident qu’en supposant que vous n’êtes pas gay, il n’y a pas de tension sexuelle, ce qui facilite les choses, mais les raisons sont largement hors de propos – c’est ainsi que les choses sont.

Maintenant, pour être clairs, les hommes alphas et les hommes au top de leur vie peuvent retourner cette dynamique et faire faire des choses aux femmes, ils peuvent inverser la dynamique avec leur VMS plus élevé, et quand cela arrive, et encore une fois, ce n’est pas une vraie amitié. Les amitiés platoniques légitimes entre hommes et femmes sont rares, en général, la fille doit être INACTIVE pour vous. Ou une « femme alliée » sexy que vous utilisez pour la présélection, mais que vous ne baisez pas parce que vous voulez la retenir pour ces rôles précis. Le mec moyen, lui, doit juste rester à l’écart, il se fera manipuler et jouera un rôle d’imbécile. Vous penserez qu’elle est votre amie parce que vous êtes un idiot, mais vous êtes juste en orbite, attendant dans une longue file avec d’autres hommes ignorants qui espèrent tous la baiser un jour tout en lui distribuant des faveurs continuellement.


Source : « A Red Pill take on « Why is men feeling entitled to sex is being discussed while women feeling entitled to friendship is not? » » publié le 8 octobre 2014 par bsutansalt.

Illustration : Magda Ehlers.