Les féministes sont en train de perdre le débat en ligne.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Consultez la section 2.5.

Il y a quelque temps, j’ai fait une présentation dans /r/TheRedPill et /r/MensRights intitulée : « Éviter l’argument de l’homme de paille suivant : le féminisme a des buts si merveilleux, pourquoi vous y opposer ? ». J’y ai décrit comment j’ai réagi dans un débat avec une féministe.

Il y a eu de nombreuses réponses du genre :

  • Vous perdez déjà si vous commencez à débattre.
  • Ne discutez de rien avec les féministes. Elles sont toutes aussi lunatiques dans leurs croyances que les marxistes ou les créationnistes.
  • Stop ! Débattre, c’est perdre.
  • Se disputer avec une féministe, c’est comme se disputer avec un troll.
  • La seule façon de gagner, c’est de ne pas jouer.
  • Ne raisonnez pas avec des gens qui ne sont pas raisonnables.
  • Pourquoi vous disputez-vous avec des femmes à propos du féminisme ? Je ne peux pas imaginer une occupation plus inutile.
  • Mais pourquoi parlez-vous avec une féministe, en fin de compte !?

Ce sont là de bonnes réponses, pour être honnête. Si vous êtes dans un débat en tête-à-tête avec une féministe, il y a peu de chances que vous changiez d’avis – il est plus probable qu’elle commence à vous traiter de misogyne et vous dise de « vérifier vos privilèges ». Si vous commencez à évoquer les faits et la logique, elle se taira et dira des choses comme : « Wow, juste wow, vous êtes tellement loin dans vos préjugés que ça ne vaut même pas la peine de vous parler, je ne sais même pas par où commencer ». J’ai vu des exceptions, mais la majorité de mes interactions avec les féministes ont été dans ce sens.

Cependant, si vous vous souciez un tant soit peu de l’influence disproportionnée que semble avoir le féminisme, il pourrait valoir la peine de débattre avec des féministes tant que d’autres personnes sont à l’écoute. La raison en est que les féministes obtiennent généralement de très mauvais résultats dans les débats parce que leur idéologie ne semble pas valoriser la vérité et la logique, et qu’elles ont plutôt recours à la honte, la moquerie et à l’émotion. Leur vision du monde est un château de cartes et est très facile à faire tomber. Dans de tels débats, vous ne ferez pas changer d’avis la féministe, mais vous pourriez faire changer d’avis dix autres personnes qui regardent ou lisent ou écoutent ce débat.

La vérité est que les féministes perdent peu à peu le débat public.

Auriez-vous pu imaginer un jour où le magazine TIME, le plus populaire de tous, ferait les gros titres suivants ?

Les gens voient le côté terrible du féminisme comme :

…et la liste continue.

Les gens voient les mêmes mensonges et les mêmes mythes déboulonnés, répétés à l’infini :

La cerise sur le gâteau, c’est de constater que les femmes sont rarement tenues pour responsables pour leurs mauvais comportements :

Lorsque les féministes se lancent effectivement dans des débats, ce qui est rare, elles perdent de façon spectaculaire :

J’aimerais croire que la majorité des gens apprécient les choses comme la vérité et la logique, et les féministes ont montré qu’elles sont prêtes à déformer la vérité et à défier la logique pour faire avancer leur programme, en jouant plutôt sur la victimisation et le langage de la honte. Lorsqu’on leur présente des faits et des preuves, c’est typique de la façon dont elles réagissent :

« Si quelqu’un n’accorde pas de valeur aux preuves, quelles preuves allez-vous lui fournir pour prouver qu’il devrait en accorder ? Si quelqu’un ne valorise pas la logique, quel argument logique pourriez-vous fournir pour montrer l’importance de la logique ? » – Sam Harris.

« Je m’en fous LOL » – une féministe.


Source : « Feminists: why even bother debating them? This is why » publié le 20 septembre 2014 par redpillbanana.

Illustration : Magda Ehlers.