Les tests me font perdre tout intérêt pour les femmes.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 5.2.

Je lis de la pilule rouge depuis environ un an et demi maintenant, et j’ai intériorisé beaucoup de stratégies et de méthodes, surtout en ce qui concerne le jeu de séduction, les relations, etc… Je suis devenu bon en ce qui concerne le cadre, j’ai une mentalité d’abondance, je fais tourner ouvertement des assiettes et elles ne se plaignent pas, je ne cède jamais aux tests. J’ai pris le contrôle de la situation.

Et j’ai appris que plus je prends le contrôle de la situation (en ce qui concerne les tests des filles), moins j’ai envie de le faire. Plus ça ne semble même pas en valoir la peine. Et franchement, je ne sais pas comment la plupart d’entre vous le supportez.

Je vais vous donner un exemple. En ce moment, le premier message sur r/TRP est le suivant : « Tu dois apprendre à t’occuper de moi ». La partie la plus importante de cette publication était cette phrase :

« « Eh bien maintenant tu devrais savoir comment me traiter, si tu ne le fais pas tu dois apprendre », sur ce ton de salope que nous connaissons tous. Je l’ai regardée droit dans les yeux et après que le silence l’ait mise mal à l’aise, je lui ai dit : « Je m’occupe de toi… Qu’est-ce que tu croyais que je faisais quand je te disais de bien te comporter d’aller te faire foutre ? ». Elle est restée là avec sa tête de petit chiot perdu, attendant que je craque, après quelques secondes elle a dit d’un ton grave « oh… » ».

De toute évidence, l’auteur a géré ça correctement – mais il est ensuite resté avec la fille. Si j’étais dans cette situation, j’aurais été tellement dégoûté par le fait que cette fille se soit comportée comme une enfant déplorable que je n’aurais pas voulu passer le reste de la nuit avec elle. Je n’aurais même pas voulu la toucher ou la baiser.

Nous disons couramment que « toutes les femmes sont comme ça » et qu’il n’y a pas de licornes, et c’est évidemment vrai, mais il reste que toutes les femmes n’ont pas été créées égales. Il existe différents degrés de conscience de soi et de maturité/stabilité émotionnelle chez les femmes. Et quand je vois ces tests enfantins, même une seule fois, mon intérêt tombe à zéro. Je peux contrôler la situation et les remettre à leur place et corriger le comportement. Mais je ne veux pas devenir dresseur de chiens.

Selon moi, les femmes doivent « mériter » ma patience. Une femme qui a fait preuve de beaucoup de qualités positives et qui ne fait qu’occasionnellement des faux pas, je serai probablement patiente avec elle. Mais le genre de personne qui fait des commentaires outrageusement moralisateurs, ça ne m’intéresse pas. Ne me baisez pas, je m’en fous, sortez, vous n’en valez pas la peine.

En outre, ce que j’ai constaté récemment, c’est que je ne trouve aucune femme qui ne le fasse pas. Toutes les femmes que je rencontre ne m’impressionnent pas, au point qu’elles valent à peine la peine d’être rencontrées, ou que je laisse activement passer le sexe facile parce que j’ai perdu le respect à cause de leur comportement / commentaires stupides, et je ne me sens pas bien après avoir baisé quelqu’un qui inspire plus de mépris que d’affection.

Et PS, je ne vis pas aux États-Unis, en Europe ou dans un pays occidental. Je vis dans un de ces pays non occidentaux, non féministes, dont vous pensez tous (TRÈS à tort) qu’ils ont des femmes de meilleure qualité. J’aimerais pouvoir vous montrer à quel point vous vous trompez tous sur les femmes en dehors du monde occidental. Tout ce que vous détestez chez les Américaines, ces femmes le font aussi. Parfois même plus. Les seules différences sont qu’elles n’appellent pas cela du féminisme, qu’elles n’ont pas la loi pour les soutenir aussi souvent et qu’elles savent cuisiner.


Source : « Shit tests cause me to lose interest in women » publié le 6 septembre 2014 par down_with_whomever.

Illustration : Magda Ehlers.