Pourquoi toute cette haine à l’égard de la pilule rouge ?

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Consultez la section 2.1.

Je ne comprends pas pourquoi le reste de Reddit considère ce subreddit comme un cloaque de violeurs, tous ceux à qui j’ai parlé en personne – hommes et femmes – s’accordent à dire que le point de vue développé ici est assez juste, que ce soit des gars que je connais qui sont traités comme de la merde par les filles, des gars qui ont toutes les filles qu’ils veulent, des filles qui sortent avec quelqu’un de nouveau chaque week-end, des filles qui sont seulement dans des relations à long terme, même ma propre mère.

Il est évident (comme pour tout ce qui se passe sur Internet) qu’il y a des trolls ici et dans les autres subreddits, qui aiment nous décrire de façon négative, mais pourquoi diable quelqu’un regarderait-il notre contenu et ne serait-il pas d’accord avec cela, à moins qu’il n’ait pas dépassé le stade du « oh làlà c’est misogyne », est-ce un déni de vérité ? Je comprends que l’ignorance soit un bonheur, mais là il s’agit la vie en général, il ne s’agit pas d’ignorer une petite tâche de café sur une table.

Commentaire de « Torquatus » : 

Parce que la pilule rouge présente une réalité plus dure que celle à laquelle les gens sont habitués ou qu’ils sont prêts à considérer comme possiblement exacte.

Il s’agit essentiellement d’un cadre permettant d’assimiler toutes les informations en fonction de leurs mérites propres plutôt que d’accepter automatiquement des préceptes et des pratiques d’institutions ou de personnes qui semblent légitimes.

La pilule rouge vous oblige à critiquer chacun de vos gestes ainsi que ceux de chacune des personnes avec lesquelles vous interagissez (que ce soit leurs paroles que vous entendez ou lisez, les actions que vous les voyez accomplir ou les relations qu’elles essaient de construire avec vous).

En bref, cela vous oblige à rendre des comptes. Les gens ne sont pas à l’aise avec cela. À l’heure actuelle, les générations actuelles, qui constituent la majorité de notre population (les Boomers, la génération X et les Millennials), sont tellement habituées à sucer le téton des grands gouvernements et à opérer à l’ombre de leur œil avisé comme une figure paternelle soi-disant bienveillante.

Les femmes rejettent la pilule rouge évidemment parce qu’elle expose tous les défauts de leur idéologie et de leur comportement : solipsisme, statut juridique privilégié, politiques d’emploi favorisées, et un « plancher » garanti mis en place par le gouvernement et financé par les salaires saisis, les pensions alimentaires et les allocations familiales prélevées sur les poches des hommes. Il est à leur désavantage de reconnaître la pilule rouge, alors elles la combattent bec et ongles et font de leur mieux pour l’associer à une terminologie ou à une image que les hommes et les femmes considèrent comme défavorable (« effrayant », « violent », « misogyne », « abusif », etc.).

En bref, la pilule rouge encourage les hommes à être des individus indépendants. Certains « intérêts » en général ont appris de l’histoire qu’une telle culture est dangereuse pour ceux qui sont au sommet, si bien qu’aujourd’hui, vous voyez le pouvoir judiciaire, le système des mass médias, le pouvoir législatif et les grandes multinationales dont la subsistance même dépend de votre participation ignorante à leur système, s’entendre pour pousser les choses plus loin dans cette direction.

Le pire est d’être en route ou de devenir un nouveau membre de cette oligarchie pas si informelle grâce à une bonne dose de chance et à votre propre travail et d’être déchiré entre élever la voix au nom de la vérité (et risquer votre position) ou débrancher passivement et opérer (en grande partie) dans les coulisses à la manière des frères Koch, de Karl Rove, etc…

Lorsqu’il s’agit de la population en général, les gens n’aiment pas que leur réalité soit bousculée. C’est inconfortable et effrayant, vraiment. Quand on leur en donne la possibilité, les gens choisissent de tirer littéralement la capuche sur leurs propres yeux parce que c’est plus confortable.

C’est pourquoi l’analogie de la pilule des films Matrix est si parfaitement adaptée.

Quant à votre remarque sur le fait que les gens sont d’accord avec elle lorsque la pilule rouge est présentée dans le monde réel, c’est parce qu’ils répondent aux indices non verbaux à 55 %. Si vous êtes même modérément séduisant, raisonnable et éloquent, il est difficile pour un auditeur de ne pas être d’accord, parce que sa mémoire souffre d’un déluge d’expériences dans sa propre vie qui corroborent vos points de vue. En ligne, il est très facile d’attaquer un argument parce que le détracteur peut prendre autant de temps qu’il le souhaite pour élaborer l’énoncé parfait, et il ne perdra pas tous ses repères face à une personne de valeur supérieure.


Source : « What is with all the hate on TRP ? » publié le 30 Août 2014 par Orin_Fitchett.

Illustration : Magda Ehlers.