Le comportement dans les rencontres : pilule bleue VS pilule rouge.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 4.3.3.

Qui a réellement réussi grâce à cette philosophie ?

Réponse : tous ceux qui l’ont pratiqué.

Laissez-moi vous peindre un tableau concernant la pilule rouge par rapport à la pilule bleue. Vous me direz qui est le vrai gagnant.

Le mec pilule bleue.

Il voit une fille quelque part, ou peut-être en classe. Il fantasme sur elle. Il s’imagine qu’elle est la meilleure chose qui soit. Au fil des semaines ou des mois, il trouve enfin le courage de lui demander de sortir avec lui. Elle dit : « Bien sûr, d’accord, peu importe ». Il est aux anges. Il planifie chaque détail du rendez-vous. Il perd littéralement le sommeil à cause du stress. Le jour du rendez-vous, il lui envoie un SMS pour lui dire qu’il a hâte d’y être. Elle ne répond pas pendant plusieurs heures, mais elle finit par dire qu’elle ne peut pas venir.

Il lui envoie un SMS le lendemain, toujours plein d’espoir. Pas de réponse avant le lendemain. Elle est toujours occupée. Cela dure un certain temps. Finalement, elle lui dit de la laisser tranquille.

Le mec pilule bleue rencontre une fille par le biais d’amis. Il fantasme sur elle. Il s’imagine qu’elle est la meilleure chose qui soit. Au fil des semaines ou des mois, il trouve enfin le courage de lui demander de sortir avec lui. Elle a un petit ami. Il continue à craquer pour elle pendant des années.

Le mec pilule bleue rencontre une fille grâce à ses amis. Il fantasme sur elle. Il s’imagine qu’elle est la meilleure chose qui soit. Au fil des semaines ou des mois, il trouve enfin le courage de lui demander de sortir avec lui. Elle dit : « Bien sûr, d’accord, peu importe ». Il est aux anges. Il planifie chaque détail du rendez-vous. Il perd littéralement le sommeil à cause du stress.

Ils vont à ce rendez-vous. Il lui montre sa timidité, son côté ringard et excentrique. Mais il lui montre aussi qu’il peut être un vrai gentleman. Elle lui dit qu’il est le meilleur ami de tous les temps ! Au fil des mois ou des années, ils continuent à être « amis », il lui achète des trucs et l’aide à déménager. Ils ne s’embrassent même pas.

Le mec pilule rouge.

Il voit une fille quelque part, ou peut-être en classe. Il lui dit bonjour ce jour-là. Il lui parle de ce qu’il fait ce week-end et l’invite à l’accompagner. Elle lui dit « bien sûr, d’accord, peu importe ». Puis il l’oubli. Il se rend à une autre soirée et discute avec d’autres femmes.

Le mec pilule rouge comprend que la plupart des femmes vont le laisser tomber, ou qu’elles « peuvent trouver mieux » (c’est-à-dire qu’ils vont traîner ensemble, mais que si quelque chose de mieux se présente, elles ne viendront pas). Il s’en moque. Cela ne le dérange pas plus que le fait que l’eau soit mouillée.

Une fille lui envoie un SMS le samedi et lui dit qu’elle ne peut pas venir. Elle est vraiment désolée. Il lui répond : « nul ! ». Il n’est pas du tout gêné. Une autre fille lui envoie un texto pour confirmer qu’elle est là. Il traîne avec elle. Il tente de faire quelque chose de sexuel. Peut-être qu’elle est à fond sur lui, auquel cas ils baisent. Peut-être qu’elle ne l’est pas, auquel cas il s’en fout.

Le mec pilule rouge rencontre une fille par le biais d’amis. À la première occasion, il lui demande de sortir avec lui. Elle a un petit ami. Il lui dit « c’est cool » et n’y pense plus. Plus tard, lorsqu’elle rompt avec le petit ami, elle envisage de sortir avec lui.

Le mec pilule rouge rencontre une fille par l’intermédiaire de ses amis. À la toute première occasion, il lui demande de sortir avec lui. Lorsqu’ils sortent ensemble, il reste un peu distant, il la taquine comme il se doit et il communique sans ambiguïté son intérêt sexuel. Si elle est attirée par lui, ils baisent, sinon, il s’en fout.

S’ils décident d’être amis, il la traite de la même manière qu’il traiterait un ami homme – si elle lui demande une faveur, il lui dit « bien sûr, paie-moi une bière ! » ou quelque chose comme ça. Il ne la laisse pas profiter de lui et il ne nourrit pas de fantasmes irréalistes à son sujet.

C’est ce que je veux dire quand je conseille aux mecs de ne pas s’en soucier. Notez que les femmes n’« affluent » pas vers le gars pilule rouge. C’est juste qu’il n’est pas encombré par une fille avec laquelle il n’a pas couché. Il garde beaucoup de fers au feu (une autre façon de dire qu’il fait tourner beaucoup d’assiettes).


Source : commentaire sous l’article « TRP, you’ve all helped me understand the nature of women, but now that I understand, I’m not really interested anymore… » publié le 4 août 2014 par nicethingyoucanthave.

Illustration : Magda Ehlers.