Une femme s’en sortira toujours, quelle que soit la situation. Acceptez ce fait. Arrêtez de vous en soucier.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 4.2.13.

Beaucoup de gars ici ressentent une certaine satisfaction à parler des femmes de 27 ans qui, après avoir passé des années à coucher avec de nombreux hommes, s’apprêtent à heurter le mur et regrettent déjà la période pendant laquelle elles pouvaient se comporter comme des salopes. J’ai de mauvaises nouvelles pour ceux d’entre vous qui pensent qu’il existe une certaine « équité karmique » dans tout cela.

Ces femmes s’en sortiront. La plupart d’entre elles vont emprisonner un pauvre homme Beta dans une relation.

Cette fille que vous connaissez qui a baisé 3 mecs à cette fête ? Elle va se marier, avec un mariage à 30 000 euros, à l’âge mûr de 30 ans, avec un homme Beta vierge avec qui elle ne couche que deux fois par an. Elle va continuer à avoir des relations sexuelles avec des hommes Alpha, elle va avoir un enfant qui n’est pas l’enfant de son mari, et divorcer, et lui faire payer une pension alimentaire.

Cette fille qui a fracassé la tête d’un gars avec une bouteille de bière ? Ce mec va se faire tabasser par une horde de chevaliers blancs s’il essaie de riposter.

Cette fille dans votre classe d’informatique ? Elle va avoir des hommes Betas qui feront tout le travail pour elle et elle va bénéficier d’une carrière accélérée chez Intel ou Apple grâce aux féministes qui prétendent que les femmes ne sont pas assez nombreuses dans l’informatique, et qu’elles doivent donc bénéficier d’aides supplémentaires.

Toutes les femmes obtiennent ce qu’elles veulent. Cette fille va obtenir ce qu’elle veut. Ce n’est pas parce que vous l’avez rejetée qu’il n’y a pas 1000 autres hommes en rut qui essaient de lui construire le plus grand piédestal possible depuis la Tour de Babel.

Alors, laissez-vous aller. Acceptez le fait qu’elle va facilement gagner, dans la vie, grâce à son deuxième chromosome X. Nous ne choisissons pas ce que nous sommes à la naissance.

Vous pourriez être un enfant africain affamé qui n’a jamais bu d’eau propre.

Vous pourriez être un enfant soldat.

Vous pourriez être né en Corée du Nord.

Vous auriez pu être le fils aîné de la princesse Diana.

Appréciez le fait que, malgré l’injustice de ce monde, vous avez fait une bonne affaire. Appréciez le fait que nous n’avons aucun contrôle sur notre naissance, mais que nous avons le contrôle sur nos vies.

Il y a des gens en haut et des gens en bas. Réalisez que ce n’est pas seulement entre hommes et femmes, mais entre toutes les classes sociales.

Laissez la colère vous guider (il n’est pas bon de réprimer ses émotions). Mais sachez « laisser aller », « laisser faire ». Apprenez à trouver des raisons plus significatives d’exceller.

Plus vite vous accepterez que certaines personnes réussissent mieux alors même qu’ils fournissent moins de travail, plus vite vous déciderez de vous améliorer au lieu de vous plaindre.

Car tout ce que font les féministes, c’est se plaindre.

L’indignation n’arrangera rien. La colère ne fait que vous rendre amer aux yeux des autres. Et rien n’est plus désagréable que l’amertume.


Source : « She’s going to get away with whatever she wants. Accept it. Stop caring » publié le 17 juin 2014 par Schrodingersdawg.

Illustration : Magda Ehlers.