« Pourquoi cela serait-il important ? Je suis une fille ».

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 4.2.2.

C’est la réponse que j’ai obtenue à la question suivante que j’ai posée à une fille que je connais et qui se plaignait qu’il n’y avait plus « d’hommes valables » (et qui énumérait une TONNE de critères qu’elle recherchait chez un compagnon (beaucoup de qualités contradictoires bien sûr)) : « C’est toute une liste. Eh bien, inversons les rôles. Qu’est-ce que tu peux offrir aux hommes ? ».

Elle m’a regardé comme si elle n’avait jamais, JAMAIS considéré cela, comme si on ne lui avait jamais posé la question, et a ensuite répondu avec la phrase que j’ai placé en titre de cet article.

Voilà le type de filles que les hommes doivent fréquenter de nos jours. Des filles qui ont une longue liste de ce qu’elles attendent d’un homme (être littéralement parfait et posséder des qualités/comportements contradictoires, être capable de faire le travail de plusieurs hommes et ensuite avoir honte de soi si l’on échoue à être à la hauteur de tant de critères impossibles), mais ces filles n’envisagent même pas une seule fois ce qu’elles ont elles-mêmes à offrir (ce qui, de nos jours, est bien souvent : la paresse, le manque de responsabilité, le solipsisme, le fait d’être endettées, des mauvaises perspectives de carrière, la volonté d’avoir des droits à profusion sans avoir aucune responsabilité, etc…).


Source : « « Why Would That Matter? I’m The Girl » » publié le 16 juin 2014 par magx01.

Illustration : Magda Ehlers.