Un autre point de vue sur les raisons pour lesquelles les femmes détestent la pilule rouge : parce que la stratégie AF/BB doit rester secrète.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Vous consultez la section 4.2.22.

Chacun a sa propre théorie sur les raisons pour lesquelles la pilule rouge est la source d’indignation préférée d’internet. Voici la mienne.

Tout d’abord, la raison pour laquelle la pilule rouge est détestée en général est simplement due à la pensée de groupe. L’utilisateur moyen d’internet a besoin que d’autres personnes pensent à sa place, donc quand le conglomérat constitué des avis de tout le monde dit que : « la pilule rouge n’est qu’un groupe de misogynes qui détestent les femmes, il faut les détester », l’internaute moyen obéit sans poser de questions, sans se soucier d’apprendre notre philosophie ou quoi que ce soit sur nous.

Mais la haine doit bien commencer quelque part. Pour une raison quelconque, dans les premiers temps de nos débuts, certaines femmes ont dû passer et voir ce que nous étions, flipper à propos de quelque chose dans nos messages, et déclarer au monde que nous sommes la pire chose qui existe depuis l’Holocauste.

Je crois que j’ai compris ce que c’est que ce quelque chose. La théorie Alpha Fux/Beta Bux ne fonctionne que si les hommes Betas ne réalisent pas à quel point on leur a menti.

Je me souviens d’une époque où un homme ayant pris la pilule rouge a montré tout ceci à sa sœur et lui a demandé de lire notre contenu pour savoir ce qu’elle en pensait. « Ce n’est pas bien, rien de tout cela n’est bien », disait-elle sans cesse. « Comment ça ? » lui demandait le gars. Finalement, elle a fini par dire la vérité.

« Vous ne devriez pas savoir ce genre de choses ».

Nous avons élucidé beaucoup de mystères de l’esprit féminin. L’un des pseudo-mystère les plus significatifs est que les femmes veulent se faire baiser par des mecs musclés qui n’en ont rien à foutre et qui ont un comportement abusif, mais les femmes veulent également obtenir des fleurs, de l’argent, du soutien émotionnel et un engagement après qu’elles ont passé le mur, venant des hommes plus faibles qui n’ont pas tant d’options sexuelles que ça.

Pensez donc à ce qui se passe quand ces hommes Betas commencent à découvrir la pilule rouge.

« Attendez une minute », disent-ils. « Vous voulez dire que quand je composais ses lettres d’amour, quand j’achetais ses billets d’avion pour qu’elle puisse rendre visite à son petit ami à l’autre bout du pays, quand j’étais son épaule contre qui pleurer quand elle s’est fait larguer par son petit ami, quand je tenais son sac à main pendant qu’elle se faisait baiser dans les toilettes du club, quand je lui assurais qu’elle était belle et parfaite, et quand j’étais son fidèle orbiteur pendant toutes ces années… elle n’a jamais eu l’intention de coucher avec moi ? ».

Et juste comme ça… le voile est levé, et le « Beta Bux » s’arrête.

C’est comme si un cheval suivait la pomme suspendue à la ficelle… et que soudain, il se rendait compte qu’il ne s’approchait pas vraiment de la pomme en avançant, alors il s’arrête de marcher, et n’est alors plus d’aucune utilité pour le cavalier.

Certaines personnes ont fait remarquer que la pilule rouge peut être bénéfique pour les femmes, car les hommes peuvent apprendre à être le genre d’homme qui attire les femmes.

C’est utile si elle veut notre « Alpha Fux ».

Mais elle a tout autant besoin du côté « Beta Bux », peut-être même plus. Repas gratuits, boissons gratuites, soutien émotionnel, compagnie, validation et, surtout, engagement inconditionnel, même si elle a dépassé la moitié de la trentaine et qu’elle doit s’occuper d’un enfant.

Un mâle Beta peut être aussi séduisant sexuellement qu’un morceau de bois, mais il peut certainement avoir une utilité. Il peut fournir des services vraiment indispensables dont les femmes ne peuvent se passer.

Et si ces hommes Betas maigres et sexuellement inutiles se réveillent un jour et se rendent compte que leurs comportements d’hommes Betas ne leur permettent pas de baiser, et s’ils arrêtent leurs comportements en conséquence, c’est mauvais. C’est vraiment, vraiment mauvais.

D’où le fait que l’AF/BB soit une stratégie sexuelle féminine classée top secret dans la zone 51.

Et nous voilà en train de crier ces faits depuis le coin de la rue, à la vue de tous – d’où le fait que les femmes protestent contre la pilule rouge avec la rage d’un tigre affamé.

Et voilà, c’était ma petite contribution de la journée.


Source : « Another take on why TRP is loathed by women: AF/BB has to be a secret » publié le 8 mai 2014 par gekkozorz.

Illustration : Magda Ehlers.