Les cinq étapes de la pilule rouge.

Attention ! Cet article fait partie du projet TRP/SS. Consultez la section 1.7.

Je ne suis probablement pas la première personne à observer que la prise de la pilule rouge est un processus progressif et que la perte d’illusions, comme toute autre perte d’illusions, déclenche un processus de deuil.

Mais il est utile de souligner que le modèle général psychologique des « 5 étapes » du processus de deuil s’applique à la pilule rouge.

1. Déni : « Les femmes ne sont pas comme ça ! Ce sont des personnes comme les autres ! Traitez-les toutes comme des individus, et vous êtes sûr de trouver la bonne ! ».

2. Colère : « Mais bordel ! Ces salopes sont toutes comme ça ! Elles n’ont aucun honneur, aucune loyauté, et elles n’aiment vraiment personne d’autre qu’elles-mêmes ! Putain de salopes ! ».

3. Négociation : « Si je travaille vraiment dur et que j’apprends toutes les techniques de drague, alors au moins je vais baiser ».

4. Dépression : « Baiser avec des femmes superficielles et odieuses est devenu ennuyeux et peu gratifiant. Et il n’y a plus de raison de chercher une licorne. Peut-être que deviendrai-je juste MGTOW pendant un moment ».

5. Acceptation : « Les femmes ne sont pas mauvaises. Mes attentes envers elles, et les leurs envers moi, étaient basées sur des prémisses défectueuses. Ce sont des créatures d’instinct, tout comme moi… mais d’instincts différents. Si j’apprends quels sont ces instincts et que je leur apprends les miens, nous pouvons développer des attentes réalistes les uns envers les autres et nous entendre parfaitement ».

Si nous voulons vraiment comprendre ce qui est écrit ici, dans son contexte, nous devons comprendre que la plupart des articles sur la « théorie de la pilule rouge » appartiendront à l’une de ces cinq étapes. Chaque étape a une valeur, car pour en atteindre une autre, il faut passer par les premières. Et, comme dans le deuil, la progression est rarement linéaire, lisse, uniforme et unidirectionnelle.

Mais pour comprendre chaque article dans son contexte, il est utile de décider mentalement à quelle étape du processus il appartient, et de le lire en gardant cela à l’esprit.

C’est pourquoi le « concern troll » et « tone policing » n’ont pas leur place ici. Non pas parce que l’extrémisme est notre bannière (nous n’avons pas de bannière, nous ne sommes pas une croisade), mais parce que le fait d’évacuer, de discuter et de comprendre la colère est une partie légitime de la phase 2. Dire que les femmes ne valent pas la peine qu’on les fréquente, même pour le sexe, fait partie de la phase 4.

Si je devais dire « ne soyez pas en colère » à quelqu’un qui vient ici pour dire « toutes les femmes sont des salopes et des putains », alors j’interromprais son processus d’adaptation à la perte de ses illusions. Il serait bien mieux pour moi de lui dire que ses sentiments sont importants (parce que les sentiments sont parfois importants), et que sa colère n’est pas sans fond, et qu’elle finira par s’épuiser.

Donc, quand je lis un texte ici, une théorie de la pilule rouge, une diatribe, je me dis simplement « étape 2 ». Ou « étape 3 ». Ou « étape 5 ». Et puis je continue à lire. Parce qu’ils sont tous utiles. Même si je suis (surtout) au-dessus de ma propre colère, comprendre la colère des autres hommes m’aide, parce que cela m’apprend davantage sur le point de rupture entre la réalité et nos attentes.

Mais pour quiconque ne comprend pas que les messages de la pilule rouge proviennent de différentes étapes du processus… eh bien, une grande partie de ce qui est écrit ici n’aura tout simplement pas de sens.


Source : « The Five Stages of Red Pill, and how to read r/TRP textposts » publié le 4 février 2014 par Whisper.

Illustration : Magda Ehlers.