Pourquoi les Islandaises sont si blasées à propos du sexe ?

Voici un extrait de « Bang Iceland » :

« Une fois, une femme est venue me voir et m’a dit : « Je suis ici seule et je vais bientôt partir ». [S’envoyer en l’air n’est pas] plus facile que ça, mais malheureusement elle était atroce, alors j’ai laissé tomber. Il faut tout de même préciser que de telles propositions ne me sont jamais arrivées ailleurs dans le monde, que les filles soient laides ou non. Tout comme les Brésiliennes considèrent qu’un baiser n’a pas de sens, qu’il s’apparente à une poignée de main, les Islandais, jeunes et vieux, voient le sexe de la même manière. En fait, j’ai à peine eu à embrasser les filles avant le sexe. Les préliminaires sont si peu nécessaires que vous devez vous préparer à rencontrer des vagins secs (j’ai toujours emporté avec moi du lubrifiant pour que ce problème ne m’affecte pas) ».

L’Islande est le premier endroit où j’ai eu des rapports sexuels avec une fille dont je ne connaissais pas le nom (et qui ne m’a pas demandé le mien). Ce n’est qu’après le rapport qu’elle a commencé à me poser des questions personnelles qui, dans la plupart des pays, sont généralement posées avant que le pénis ne pénètre dans le vagin.

Il y a deux raisons pour lesquelles le sexe a peu de sens en Islande :

1. Le féminisme islandais encourage les femmes à avoir des relations sexuelles avec n’importe qui et tout le monde. En Islande, le sexe est pour la femme une voie de découverte de soi où elle peut « apprendre » sur elle-même et découvrir sa place dans le monde. Les Islandais pensent qu’avoir beaucoup de relations sexuelles est en fait la voie de la sagesse, même si cela se fait sous des quantités absurdes d’alcool.

2. Il n’y a rien d’autre à faire. Pouvez-vous imaginer à quel point c’est ennuyeux de vivre sur une île froide au milieu de l’océan ? À part pêcher et baiser, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire pour remplir ses journées. Bien sûr, les Islandais aiment créer de la musique et surfer sur Internet, mais le sexe est l’un des principaux moyens de s’occuper.

Ce qui est surprenant en Islande, c’est qu’il n’y fait pas si froid que ça – le continent européen connaît des températures beaucoup plus glaciales. Mais lorsqu’il s’agit de l’approche des Islandais en matière de sexe, aucun endroit n’est plus froid.


Source : « Why are icelanders so blasé about sex? » publié par Roosh Valizadeh le 10 décembre 2012.