Voici pourquoi vous devriez appréciez les chansons du genre « girl power ».

Cette chanson accrocheuse de Pink parle de sa rupture avec un petit ami de longue date. Ce type de chanson, du style « girl power », comporte au moins deux des trois éléments suivants : 

  1. Elle était une excellente petite amie. 
  2. Le copain n’était finalement pas un vrai homme.
  3. La facilité avec laquelle elle a pu passer à autre chose. 

Voici le deuxième élément dans la chanson de Pink : 

« I won’t miss all of the fighting that we always did,

Take it in, I mean what I say when I say there is nothing left

No more sick whiskey dick, no more battles for me » 

Et maintenant, intéressons-nous au troisième élément. Jetez un œil sur la façon dont elle va se remettre d’une rupture avec un homme que, pourtant, de toute évidence, elle aimait : 

« I’ll dress nice, I’ll look good, I’ll go dancing alone

I will laugh, I’ll get drunk, I’ll take somebody home » 

Autrement dit, Pink dit aux jeunes filles que si les choses tournent mal avec leur homme, il faut s’habiller de manière sexy, se saouler, et coucher rapidement avec un autre homme. A qui cela profite-t-il ? Les hommes à la recherche de sexe facile ! Nous devons encourager l’idée que la meilleure façon de se remettre d’une rupture, c’est de baiser avec beaucoup d’autres mecs. 

Taylor Swift a fait une chanson similaire. Observez plutôt :

« We are never ever ever getting back together

We are never ever ever getting back together

You go talk to your friends, talk to my friends, talk to me (talk to me)

But we are never ever ever ever getting back together »  

Le fait qu’il ait plus de femmes célibataires sur le marché des rencontres rend-il la vie plus facile ou plus difficile aux hommes ? Il est plus facile de rencontrer des femmes ! Toutes ces chansons qui encouragent les femmes à quitter les hommes pour vivre une vie de liberté devraient être encouragées et chantées par les hommes eux-mêmes, du moins, ceux qui aiment les rencontres occasionnelles. Alors ne me jugez pas si j’écoute du Pink – Je le fais au profit des hommes. 


Source : « WHY YOU SHOULD BE THANKFUL FOR “GIRL POWER” SONGS » publié par Roosh Valizadeh le 19 octobre 2012.

Illustration : Trinity Kubassek.