Sur la femme quittée par l'homme Alpha.


Le précédent article a suscité, sans surprise, l’indignation féminine de la part d’une certaine « S ». La réaction de « S » n’est que le réflexe prévisible venant des femmes qui ressentent le besoin de défendre la féminité, lorsqu’elles sont confrontées à un exemple de comportement féminin qui peut nuire à l’image des femmes en général. Dans l’article « indignation », j’ai évoqué la nécessité qui pousse les femmes à ressentir de l’indignation, soit vis-à-vis d’elles-mêmes, soit par procuration, à travers leurs amies, ou les médias. 

Cependant, il y a toujours un besoin de se déconnecter de cette impulsion d’indignation afin de préserver l’ego féminin. Il peut être satisfaisant de vivre du « drame par procuration », par l’intermédiaire d’un tiers, mais peu de femmes veulent être associées à tout cela. 

Ainsi, quand une femme s’insère dans le rôle d’une autre, par procuration psychologique, pour expérimenter l’indignation à la première personne, la réponse immédiate, c’est celle de la préservation de l’Ego. Dans tout cela, je ne cherche pas à attirer l’attention sur les sentiments de « S » lorsqu’elle se plonge dans le rôle d’une autre femme, je cherche plutôt à observer le processus plus rationnel que les femmes utilisent lorsqu’elles ont une vue déconnectée (à la troisième personne) sur les aspects d’une relation qui provoquent une indignation. 

« Je ne resterai jamais dans les parages / je ne reviendrai jamais vers un homme qui m’a largué ! Voilà ce qu’elle devrait faire… ». 

Alors même que les femmes sont principalement des créatures émotionnelles, il est intéressant de constater qu’elles peuvent élaborer des réponses rationnelles lorsqu’elles sont placées en face d’une source d’indignation par procuration. Et d’une manière typiquement féminine et prévisible, voilà que « S » se sert de l’indignation d’une tierce personne pour parler d’elle-même (« voici ce qu’elle fait / voici ce que je ferais »). Extrait de l’article « argument, contre-argument » : 

En revanche, les femmes s’appuient presque exclusivement sur l’expérience personnelle et les preuves anecdotiques pour constituer une prémisse ; les renseignements extrinsèques sont utilisés à l’appui de leurs interprétations personnelles uniquement lorsque la source est en accord avec leur prémisse. Le solipsisme inné des femmes favorise une position primaire égocentrique comme début de raisonnement, et progresse ensuite vers les sources extrinsèques pour le soutien auxiliaire à une thèse.

Ce dont « S » ne tient pas compte, et ce que l’auteur initial du post développe dans son commentaire final, c’est qu’avec un investissement émotionnel fort, les femmes vont régulièrement revenir vers un ancien amant Alpha si son « impact Alpha » est suffisant. Même quand une femme ne peut pas physiquement revenir à cette relation alpha définie, elle y reviendra émotionnellement.

Ce que « Hit » décrit durement, c’est un peu la « recette » pour créer une veuve d’alpha : 

À « S ».

« Eh bien, c’est bon pour ces femmes-là, mais je suis sérieux. Pourquoi voudrait-on traîner avec quelqu’un qui ne veut pas d’elles ? ».

C’est une question assez valable pour que je donne une réponse avant de partir. Je pense que c’est un sujet qui peut nous être bénéfique à tous. 

Pour les femmes, tout dépend de la force de la connexion émotionnelle à un homme, et si vous remplissez ses besoins.

Concentrons-nous sur la connexion émotionnelle, parce que c’est le principal facteur, et j’espère que je peux vous donner quelques idées à travers un poste. Ce qui est difficile à faire quand on conteste une croyance.

Maintenant, pour le plaisir de la discussion, imaginons que vous et moi (j’essaie de me dire que je suis votre partenaire idéal) S, nous passons par le processus habituel de rencontre que nous commencions une relation. 

Les choses commencent fort. Il y a à la fois une attraction physique et émotionnelle, mais il y a aussi plus que cela… Quand nous sommes ensemble, il y a un élément d’excitation qui fait chavirer votre cœur. Le sentiment que je submerge vos sens, où vous vous sentez en sécurité, suffisamment pour commencer à investir en moi, à la fois émotionnellement et physiquement. Avec chaque jour qui passe, vous sentez une connexion plus forte qui réchauffe votre cœur. Où le corps, l’âme et l’esprit se sentent comme s’ils étaient pleins de l’essence pure de l’être. Vous êtes heureuse d’être conduit dans cette étreinte passionnée. Vos besoins sont satisfaits, votre esprit satisfait. VOUS ÊTES HEUREUX !!

« Attends, pourquoi est-ce que tu me quittes ? »

« Qu’est-ce que tu veux dire par ‘arrêter tout’ ? Non, je ne comprends pas ».

« Comment cela pourrait-il aller mieux ? »

Et c’est là que l’attachement émotionnel résiduel entre en jeu.

Développer un attachement émotionnel avec une femme, c’est un peu comme donner de la drogue à quelqu’un, si c’est fait correctement. Il est très difficile de maintenir une relation à un certain niveau pendant un certain temps. Et il peut y avoir de nombreuses autres mésaventures, avec ce poste ne touchant que la surface [des choses].

Maintenant, la première pensée qui vient à l’esprit, c’est l’insulte et la colère.

Mais cela passe au fur et à mesure que le besoin inné de contact se développe. Le sentiment d’être juste proche de cette personne, même si ce n’est que brièvement, leur donne ce « rush » dont ils ont envie.

Maintenant, je peux nourrir vos besoins émotionnels pour vous positionner là où je veux que vous soyez. Si j’ai ancré correctement les bonnes émotions, alors vous vous sentirez comme si personne ne pouvait vous aimer aussi bien que moi. Ou que personne ne vous touche ou ne vous fait l’amour avec la même passion que moi. À chaque étape, à travers l’escalade, je dois m’assurer que suis là où je veux être. Le résultat final que je cherche, c’est que vous devez vous sentir vide en mon absence. La raison pour laquelle vous revenez à moi pour me baiser, c’est parce que vous pensez que mon intimité nourrit votre âme. 

La raison pour laquelle vous cherchez à me plaire, c’est pour cette sensation que je peux déclencher en vous. 

Vous pensez probablement :

« Je ne suis pas si stupide ».

Mais la plupart des gens peuvent se souvenir de moments de leur vie pendant lesquels le cœur régnait sur la raison. Il y a de grandes chances. 

Les Hommes font cela aussi et Dieu sait qu’il existe des forums pleins d’hommes qui veulent revenir en arrière et se faire piétiner à nouveau. Les gars ont tendance à devenir accros à leurs sentiments s’ils connaissent des hauts, des bas, des hauts, des bas etc… au fil du temps. Les femmes connaissent des hauts et de bas sur une période de temps plus courte.

Il peut être très difficile de s’identifier à quelque chose de similaire parce que cela sonne comme une évidence. Mais si beaucoup de personnes se mettaient à écrire et contempler toutes les choses stupides qu’ils avaient fait pas amour, ils se mettraient à grincer des dents, et ils se mettront à penser : 

« Etais-je vraiment si stupide ? ».

Alors gardez cela à l’esprit lorsque vous êtes confronté à quelque chose qui peut sembler inconcevable. Les émotions peuvent vous aveugler. 

Et vous avez raison – pourquoi une personne sensée resterai ? La grâce salvatrice pour un imbécile amoureux, c’est le temps. Le temps de se réveiller de sa stupeur. Et en général, les gens finissent par se réveiller.

Je suppose que je traite les relations un peu comme du chewing-gum de temps en temps. Je veux dire que c’est bien quand il y a de la saveur, mais au fil du temps, ça devient fade et insipide et j’en ai assez je le jette. La dernière chose que je veux faire, c’est de le remâcher.

Ce qui précède était juste un exemple pour essayer de répondre à la question. Ce n’est pas quelque chose que vous devriez faire, du genre conseil relationnel, ou quelque chose que je ferai de mon mieux. En général, vous avez seulement besoin d’un minimum d’attachement émotionnel et de jouer à partir de là. Chaque étape peut être étendue massivement et vous devrez pardonner ma syntaxe, ma divagation et ma mauvaise grammaire.

Un grand merci à Rollo qui a été un excellent mentor au fil des ans. Quelqu’un qui a mon plus grand respect.

Je viens d’apprendre le décès de Jophil, une grande perte pour la communauté, il a sauvé beaucoup d’hommes brisés. Je regrette de ne pas lui avoir fait savoir l’influence positive qu’il a eue sur ma vie.

A bientôt, tous et meilleurs vœux.

Je viendrai à vous comme une afflication, mais je vous quitterai comme une addiction, vous ne m’oublierez jamais, vous voulez savoir pourquoi ?…


Source : « Blueprint for an Alpha Widow » publié par Rollo Tomassi le 16 aout 2012.