Introduction aux subtilités de la vie en couple.

J’ai eu une demande à propos de la fonction du jeu de séduction dans le cadre d’un mariage ou d’une relation à long terme, donc j’ai pensé que je développerai cette idée à propos de laquelle faut maintenir une certain état d’esprit dans une relation. 

Devenir Alpha. 

Avant de creuser ce sujet ici, je pense qu’il est important de garder à l’esprit que les principes du jeu de séduction ne changent pas dans une relation à long terme, seul le contexte change. Chaque ensemble de comportement, chaque principe de contrôle du cadre, chaque aspect de la « maîtrise amusée » et même les compétences vendues par les coaches en séduction, comme le fait d’être drôle et arrogant à la fois, sont tous indispensables, sinon plus nécessaire encore, dans le cadre d’une relation à long terme. L’un des plus grands problèmes que les hommes récemment mariés rencontrent, c’est qu’ils démarrent leurs noces avec un état d’esprit d’homme beta. J’ai rencontré, et conseillé, beaucoup trop d’hommes avec la même histoire : ils sont entrés dans leur relation ou dans le mariage à partir d’une « position par défaut », à savoir être le partenaire de « soutien », soumis, et ils ont découvert plus tard le jeu de séduction, puis ils ont commencé une bataille très difficile, essayer de convaincre leur conjoint qu’ils ont « véritablement » connu un changement radical dans leurs perspectives et leur personnalité.

Si tout ce que votre femme / copine a connu de vous, c’est l’homme beta, la convaincre que vous êtes devenu un Alpha sera une route très difficile à parcourir. Un changement Alpha dans une relation à long terme est menace pour une femme qui a construit un mode de vie autour de la prévisibilité de l’homme beta auprès duquel elle s’est engagée. Cela attise « l’anxiété de la concurrence », qui a été engourdi pendant une longue période, et alors que c’est bénéfique pour vous, car cela développe et encourage son véritable désir pour vous, cela bouleverse également son sentiment de sécurité. C’est pour cette raison que les hommes beta sont réticents à expérimenter leurs côtés plus dominant : ils reportent de leur monoparentalité la même croyance erronée, à savoir que les femmes ont besoin de confort, de familiarité et de sécurité afin de devenir intimes ou de « se sentir sexy ». Ils ne parviennent toujours pas à comprendre, même dans le mariage, que le sexe, par définition, exige que l’anxiété soit fondée sur un véritable désir. La tension sexuelle exige l’urgence.

Donc, dès le début, il est important de comprendre que passer Alpha, à partir d’une position par défaut d’homme beta, va nécessiter un effort constant, avec beaucoup de pratique. La position idéale est de commencer une relation à long terme à partir d’une confiance en soi Alpha incorrigible et irrationnelle, et d’encourager la croyance en votre partenaire que c’était elle qui vous a « adouci ». C’est gratifiant et cela fait plaisir à l’Ego, pour une femme, de croire qu’elle a la capacité de charmer la bête sauvage en vous, avec ses ruses féminines.

Le contour.

Si vous êtes actuellement dans une relation à long terme, que vous pensez à entrer dans une relation, ou que vous pensez que l’une de vos options peut se transformer en véritable partenaire, je vous exhorte à lire les 16 commandements. C’est l’un des articles phares de « Roissy », et il faut que cela soit lu à chaque jeune homme de 18 ans, à l’aube de son diplôme d’études secondaires. Cela peut sembler étrange pour commencer à discuter de l’état d’esprit à avoir dans le cadre de la vie en couple, mais ces principes ne sont pas seulement la base d’un bon jeu de séduction, ils sont aussi les fondements d’une relation, dominée par la polarité masculine. 

En juillet, cela fera 16 ans que je suis marié, et je peux honnêtement dire que j’ai pratiqué chacun de ces principes à des degrés divers. Cependant, je vais me concentrer sur quelques-uns des articles les plus litigieux et expliquer les prémisses qui sous-tendent ces principes.

II. Rendez-là jalouse. 

Flirtez avec d’autres femmes devant elle.

Les femmes ne veulent pas d’un homme infidèle, mais elles aiment un homme qui pourrait être infidèle. Naturellement, vous ne voulez pas paraître à la recherche du flirt – ce qui serait une communication ouverte – mais vous voulez plutôt jouer avec elle. J’ai encouragé ou joué des flirts occasionnels alors que ma femme était présente à ces moment-là, ce qui lui laisse l’impression que d’autres femmes me trouvent désirable. Lorsque vous avez été en couple assez longtemps, et qu’un lien émotionnel fort s’est formé, vous serez surpris de voir combien de tests et d’évaluations hypergames vous pourrez éviter juste en étant perçu par votre femme / copine comme étant un homme envers qui d’autres femmes sont attirées. Madame Tomassi m’a dit, à au moins une douzaine d’occasions, qu’elle trouve flatteur que d’autres femmes me trouvent attirant. Rappelez-vous toujours, pour tenir votre intérêt sexuel à long terme, que votre attrait pour les autres femmes est une réflexion associative de l’attrait de votre conjoint.

L’astuce c’est la façon dont vous vous comportez après avoir flirté. Il faut faire en sorte que votre femme se sente comme celle que vous choisirez quand même, même si vous avez d’évidentes options en dehors d’elle. Les femmes évaluent toujours inconsciemment les hommes avec qui elles sont. L’estime de soi d’une femme est associée à sa valeur à lui. C’est exactement la raison pour laquelle les femmes, qui vivent dans le confort d’une relation saine et stable, vont quand même tester leur partenaire. Il n’y a pas de meilleur moyen, pour un homme dans une relation de longue date, pour établir sa preuve sociale et démontrer une valeur plus élevée, que de flirter, ou de rendre un flirt avec d’autres femmes. Rien ne stimule mieux une relation qui s’essouffle que la suspicion et la jalousie. Son imagination est l’outil le plus important dans votre boîte à outils. Le hamster ne s’arrête pas de tourner après le mariage, mais il vous incombe de vous assurer qu’il maintienne son rythme. 

Beaucoup trop d’hommes sont trop craintifs pour tenter cela parce qu’ils souscrivent à une mentalité de rareté (voir la règle n° 16).

Ce qui nous conduit à …

VII. Gardez toujours une pièce de rechange. 

Ne vous laissez jamais être un « homme gardé ». Un homme avec des options est un homme sans besoins.

Je comprends que cela peut être un ordre très dur à suivre pour la plupart des hommes, en particulier ceux qui ont des mentalités de rareté. Cependant, j’interpréterais cela moins comme une application de la théorie des assiettes, mais plutôt comme une invitation à garder vos options ouvertes. Une raison de flirter devant votre femme / copine, c’est d’établir en elle le soupçon que vous avez ces options, puis d’apaiser ces craintes. Encore une fois cela revient à être un homme qui pourrait être infidèle, mais qui choisit de ne pas l’être. Les hommes pensent que leur fiabilité et leur constance font d’eux des hommes sexy – ce n’est pas le cas. 

Ce qui est particulier à l’état d’esprit qu’un homme doit avoir quand il est en couple, c’est l’idée de ne jamais être perçu comme un « homme gardé ». Ne faites pas l’erreur de croire que je suis pour la promotion de l’infidélité en disant cela, mais pensez plutôt à faire germer l’idée, dans l’esprit de votre femme, qu’elle est un « compliment » à votre vie, mais qu’elle n’est pas le « centre » de votre vie. 

Je vais être très clair, je n’ai jamais trompé Madame Tomassi, mais je sais que je pourrais être entouré de femmes si jamais on se séparait. Je le sais parce que j’éprouve la réceptivité des femmes avec qui je flirte. Je me rends compte que cela ressemble à de la vanité, mais même si j’étais complètement dans l’erreur au sujet de cette réceptivité, je sais que je suis en meilleure forme physique, que j’ai plus de jeu de séduction et que je possède un statut et une valeur plus élevés que 90% des hommes dans mon groupe social. Donc, garder des options, pour moi, c’est savoir que je peux générer des options si nécessaires. Cela peut ou ne peut pas être votre réalité particulière, mais cela doit être votre état mental.

V. Adhérez au ratio d’or

Donnez à votre femme 2/3 de tout ce qu’elle vous donne.

Ce n’est pas difficile une fois que vous intériorisez bien cette idée. De trop nombreux hommes pensent que le jeu de séduction est une perte de temps parce que cela signifie une mémorisation constante de scripts et de gestes qu’ils ne peuvent jamais espérer maîtriser dans toutes les situations, pour chaque éventualité. Et ils auraient raison – si tout ce qu’ils ont fait était d’essayer de tout faire par cœur. Mais comme tout bon professeur vous le dira, ce n’est pas apprendre. Une fois que le « ratio d’or » devient une partie de ce que vous êtes, c’est un acte sans effort et cela devient votre « réponse par défaut ». Rappelez-vous que c’est un contour. Je ne pense pas à haute voix « eh bien Madame Tomassi m’a donné 3 baisers ce matin, je dois me rappeler de lui en donner seulement 2 quand je rentrerai du travail ». C’est un aperçu d’un principe que vous devez « sentir », et non « apprendre ». Le point n’est pas d’essayer de garder une carte de pointage de « ceci » en échange de « cela ». L’effet que vous établissez c’est…

…c’est d’établir votre plus grande valeur en faisant en sorte que ce soit elle qui vous court après, et cela démontre que vous avez de la retenue pour éviter d’être emporté dans ses drames personnels. S’abstenir de lui donner la pareille, dans la même mesure, dans tout ce qu’elle fait pour vous, lui inculque l’attitude appropriée : croire en votre statut supérieur.

La racine de ce principe se trouve dans l’attitude de toutes les femmes qui ont passé le mur, et qui ne trouvent pas d’hommes en mesure de se mettre en relation avec elles, alors même qu’elles pensent avoir « droit à » la compagnie de tels hommes. Au-delà de toutes les divagations des « égalistes », les femmes trahissent encore leurs vrais désirs dans leurs propres plaintes – les femmes demandent un homme de statut supérieur à elles-mêmes.

J’ajoute ceci à la fin de cette introduction pour répondre aux critiques qui suivront inévitablement : « alors, une femme devrait juste être votre esclave Rollo ? ». Non, et un homme ne devrait pas non plus être l’esclave de sa femme. Si vous obtenez quelque chose de mon blog, cela devrait être ceci – je suis toujours concentré sur la dynamique du désir. Un esclave peut se comporter d’une manière qui vous plaît, mais vous ne pouvez pas négocier un véritable désir, ni extorquer un véritable désir. Le libre arbitre est un sujet intéressant, en particulier en termes de relations entre hommes et femmes, mais la compréhension de la dynamique qui favorise un désir authentique et non obligatoire est primordiale pour une bonne relation.


Source : « Relationship Game – A Primer » publié par Rollo Tomassi le 9 mars 2012.

Illustration : Jonathan Borba.