La mécanique de la kinesthésie.

Ce n’est un secret pour personne : je pense que l’une des meilleures façons de pratiquer le jeu de séduction, c’est de comprendre la mécanique qui opère au-delàle jeu de séduction. Il est très important de se rappeler pourquoi ce qui est fait est (ou devrait être) efficace, et quel en est exactement l’effet, afin de produire le résultat escompté. Ironiquement, je reçois des critiques des deux côtés, quand je démonte la mécanique du jeu de séduction. Les femmes détestent naturellement les explications sur « les arts pourpres » parce qu’en révélant la façon dont les techniques et principes du jeu fonctionnent, cela dévoile leur talon d’Achille, alors elles se sentent obligées de brouiller, de rediriger, de redéfinir, d’évacuer la question, de peur que la sororité soit manipulée par des hommes peu scrupuleux. 

Les hommes qui critiques le jeu de séduction (appelés « hommes-vagin ») ont des appréhensions semblables, mais je reçois aussi des critiques venant de praticiens confirmés, lesquels ne s’intéressent qu’à obtenir des résultats, sans se préoccuper des explications. Enfin, il y a des hommes qui ne se contentent que de la théorie. 

Je pense qu’il est nécessaire de souligner l’importance des mécanismes qui opèrent derrière le jeu de séduction. En fait, j’ai eu un peu peur quand j’ai vu les réponses sur mon article « Apprenez à lire ». « Reste sur la théorie mec, on connait déjà cette merde ». Avec tout le débat actuel sur la façon dont le jeu évolue, et sur sa fin probable, je pense qu’il est parfois nécessaire, de temps en temps, d’explorer les fondamentaux plus en profondeur. Nous supposons (moi y compris) que toute personne lisant un blog de la manosphère doit être familier avec les techniques et concepts qui lui sont sous-jacent, mais j’ai de plus en plus besoin de défendre les principes de base du jeu précisément parce que les adversaires de celui-ci ne possèdent même pas la compréhension de base de certains principes ou de certaines techniques particulières. Si vous n’êtes pas familier avec la fonctionnalité d’un « Neg Hits », comment pouvez-vous penser qu’une femme ne réagirait pas autrement qu’avec une insulte ? 

Donc, gardez tout cela à l’esprit : je vais occasionnellement revenir à l’essentiel, et j’espère vous aider à approfondir certains mécanismes du jeu. Essayez de vous rappeler que l’homme qui vient de débrancher récemment est encore dans la phase de découverte, il n’a pas l’avantage d’avoir lu la « Mystery Method » et il n’a peut-être jamais su que quelque chose comme « alt.fast.seduction » a existé. 

La mécanique de la kinesthésie.

Les êtres humains ont besoin du toucher et de l’affection physique pour soutenir l’affirmation de soi.

Les enfants ont énormément besoin de cela durant leur enfance, et je dirais même jusque dans leur adolescence. Les bébés ont besoin d’un contact avec leur mère et tous les soignants qui travaillent dans le domaine néonatal sont chargés de câliner les nouveau-nés, car ce contact humain est essentiel pour déclencher des changements hormonaux et immunochimiques qui profitent à la survie de l’enfant.

Tous les mammifères, dans une certaine mesure, utilisent ce lien physique les uns avec les autres, tout comme nous. Une tape dans le dos, un câlin d’un parent, une étreinte entre amants, ou même des malades ou des personnes âgées caressant un chien ou un chat – cela sert à stimuler, non seulement le nerf sympathique et les systèmes immunitaires, mais aussi les sentiments psychobiologiques de bien-être, qui proviennent des endorphines qui accompagnent le stimulus d’un toucher. Ce sont les écrous et les boulons qui composent la mécanique de la kinesthésie. Votre toucher est un stimulus, mais c’est la façon dont ce stimulus est interprété qui crée ou qui détruit un lien. 

Kinesthésie occasionnelle. 

La kinesthésie occasionnelle, c’est quelque chose que nous faisons déjà à un degré plus ou moins conscient. L’acte de caresser un chien, c’est de la kinesthésie occasionnelle. Une fois que votre subconscient (et parfois, votre conscient) a déterminé qu’un animal est amical, l’impulsion naturelle inconsciente, c’est de caresser cet animal. Pourquoi faisons-nous cela au lieu de continuer à vaquer à nos occupations ? 

La raison latente, c’est que nous voulons gagner les faveurs de l’animal (certains diraient : de « l’apprivoiser »), mais nous faisons aussi l’expérience du plaisir physique dans ce simple acte de caresser un chat, caresser un chien, etc. Cette même kinesthésie occasionnelle est toute aussi vraie pour les gens. Ce type de kinesthésie n’a pas pour but un contact intime, mais sert plutôt d’assurance subtile que la personne que nous touchons peut nous considérer comme acceptable, amical, non-hostile. En d’autres termes, ce type de kinesthésie occasionnelle sert à « apprivoiser » les humains aussi. 

Il existe également des règles culturelles, et un certain nombre de conditions, qui rendent un contact kinesthésique plus ou moins acceptable. De par le monde, certains hommes accueillent les femmes avec trois bises sur les joues, en alternance, et dans d’autres cultures, on s’attend à autre chose en terme de contact physique. Malheureusement, la culture américaine occidentalisée moderne est probablement la culture la plus « tendue » à cet égard. Bien que le contact entre des hommes sans lien de parenté se limite habituellement à une poignée de main ou à une tape dans le dos, mais plus la personne est âgée, plus il est acceptable de se montrer davantage affectueux – comme s’il existait une sorte de compréhension inconsciente chez l’homme, que plus une personne est vieille, plus elle a besoin d’affection pour stimuler sa santé.  

Je suis sûr que vous avez déjà rencontré des personnes un peu « touchy-feely », non ? Essayez de vous souvenir : qu’est-ce qui existait chez eux qui les rendaient si remarquables ? Etiez-vous plus à l’aise ou moins à l’aise en leur présence ? Dans certains cas, je suis sûr que vous diriez « tâtonnement » au lieu de « kinesthésie », mais dans ce cas, vous avez franchi la frontière entre « kinesthésie subtile » et « kinesthésie intime ». De même, une personne sensible trahit un besoin de contact physique, très certainement à la suite d’une privation, transmettant ainsi un message subconscient : la personne n’a pas été jugée acceptable, et donc n’a pas été touchée, pour un certain nombre de raisons dans le passé. 

Utiliser la kinesthésie. 

L’astuce pour un contact kinesthésique efficace c’est de faire en sorte que le contact semble occasionnel et subtil sans trahir l’intention d’obtenir de l’intimité, et sans se présenter comme ayant « besoin » du contact.  

Par exemple, nous pouvons envisager qu’une femme à qui l’on prend la main, nous serre la main en retour en signe d’intérêt partagé, mais cela connote quelque chose de différent si cette même femme touche votre cuisse lorsqu’elle s’assoit à côté de vous lors d’un dîner. Il en va de même pour les hommes, mais c’est plus exagéré. 

Gardez à l’esprit que les femmes sont beaucoup plus habiles que les hommes le soupçonnent lorsqu’il s’agit de communication interpersonnelles. Elles communiquent secrètement avec des insinuations, des mots subtils et soigneusement choisies, des communications visuelles et non-verbales (certains regards en disent plus longs que les mots…) et bien sûr, elles communiquent par le toucher. Les femmes comprendront l’intention d’un homme alors même que l’homme lui-même ignore qu’il est en train de communiquer un message – et rien n’illustre mieux cette intention qu’un contact kinesthésique négligemment appliqué. 

La kinesthésie stratégique. 

La kinesthésie occasionnelle est facile à comprendre, mais la kinesthésie stratégique est un art. rappelez-vous que le toucher physique engendre des changements biochimiques chez une personne – c’est la base de la kinesthésie stratégique. Dans cette kinesthésie-là, nous établissons une relation de récompense-renforcement avec notre cible. 

Ce principe est enraciné dans le behaviorisme et dans la psychologie comportementale de l’enfant – nous récompensons les enfants avec des éloges et de l’affection en cas de comportement désiré, mais nous enlevons de telles récompenses lorsqu’un comportement indésirable est effectué par l’enfant. Ceci est efficace en raison d’un besoin physique réel de contact. Renforcer le comportement souhaité – être indifférent au comportement indésirable (et ne pas « punir », c’est important). 

Il convient également de souligner que cette kinesthésie n’est efficace que si une relation de domination / affirmation est établie. En utilisant des « Negs Hits » efficaces, en démontrant une valeur plus élevée, et faire en sorte que votre cible vous considère comme un « prix » est essentiel. Un contact kinesthésique dans avoir démontré une valeur supérieure ne fera qu’aggraver votre approche et vous glissez alors dans la zone « ce type est bizarre ». La kinesthésie stratégique n’est qu’un outil dans la boite à outils d’un homme, et utiliser un tel procédé avant d’avoir charmé une femme, aura l’effet inverse et elle se désintéressera de vous. Vous devez faire en sorte qu’elle vous perçoive comme quelqu’un de valeur avant d’initier des attouchements occasionnels. 

Cela dit, le principe de la kinesthésie stratégique c’est de récompenser votre cible par un toucher en fonction des réponses appropriées pendant la conversation. Votre cible doit être isolée pour s’assurer qu’il n’y a pas d’interférence externe. Cette stratégie s’apparente au fait de l’éloigner d’un groupe dans les premières étapes de l’ouverture afin d’avoir son attention. Votre toucher devient réconfortant pour elle une fois que vous avez établi une ligne de base pour ce sentiment de confort.

Rappelez-vous, il y a un élément biochimique au toucher, donc à un niveau subtil son corps s’habitue à cela. Quand il est enlevé (et que vous avez fait en sorte que votre toucher soit précieux), elle comprendra secrètement que cette touche implique l’approbation et l’acceptation, et l’absence de celle-ci connote un manque de confirmation. 

Comme pour tout ce qui concerne la séduction, ce que vous cherchez, c’est la réciprocité de votre effort, que vous pourrez ensuite amplifier au niveau suivant, ce qui doit résulter normalement vers une relation intime. La séduction est une danse et une langue – en tant qu’homme vous devez diriger et être directif, mais il est essentiel de voir les signes de réciprocité et la volonté d’une femme de danser – ou non – avec vous. Un toucher qui en suit un autre est un excellent indicateur d’intérêt, et c’est la confirmation d’un partenaire de « danse » volontaire. 


Source : « The Mechanics of Kino » publié par Rollo Tomassi le 9 décembre 2011.  

Illustration : Tuur Tisseghem.