L’amitié homme-femme.

Les femmes ont des « copains » et des « copines ». Si vous ne la baisez pas, vous êtes sa copine. 

Depuis la sortie de « When Harry Met Sally », il y a toujours eu un débat constant sur la validité des amitiés entre hommes et femmes. Ne serait-ce que suggérer que les hommes et les femmes ne peuvent pas être strictement des amis matures et platoniques, c’est accepter les reproches venant d’une société imprégnée de notions d’égalitarisme et d’égalisme. Si les hommes et les femmes sont fondamentalement « les mêmes », il ne devrait y avoir aucun obstacle au développement et au maintien d’une amitié en termes semblables à une amitié entre personnes de même sexe.

Tout d’abord, les hommes et les femmes ne peuvent pas être amis de la même manière que deux personnes de même sexe peuvent être amis. Maintenant, la réponse usuelle que j’entends à cela, c’est « j’ai beaucoup d’amis filles » ou « qu’est-ce que vous essayez de dire, que je ne peux pas être ami avec des filles ? Que je dois les considérer comme des ‘ennemies’ c’est ça ? ». Ce qui est bien sûr une réplique binaire standard (« noir ou blanc », « tout ou rien »), et cela vient de l’homme beta qui pense que quiconque suggère que les relations amicales hommes-femmes pourraient être rien de moins qu’équitables et épanouissantes est un chauviniste néandertalien. Cependant, ils ont torts – et pas parce que vous ne voudriez pas réellement être l’ami d’une femme. Il y a des différences fondamentales dans la façon dont les hommes et les femmes perçoivent l’amitié dans le cadre de leur propre sexe et dans la façon dont cela se transfère au concept d’amitié entre les sexes.

Tout simplement, il y a des limites à la mesure dans laquelle une amitié peut se développer entre les hommes et les femmes. L’illustration facile de ceci est qu’à un certain point votre « amie » deviendra intimement impliqué avec un autre mâle ; à ce moment-là, la qualité de ce que vous perceviez comme une amitié légitime se dégradera. Votre amitié doit se décomposer pour que sa relation intime arrive à maturité. Par exemple, je suis marié depuis 15 ans maintenant ; si je devais entretenir une profonde amitié avec une autre femme (en particulier une femme attirante) autre que ma femme, mon intérêt pour cette femme deviendra automatiquement suspect d’infidélité – et bien sûr la même chose vaut pour les femmes avec des amis hommes. Cette dynamique n’existe tout simplement pas pour les amitiés de même sexe parce que l’aspect sexuel est sans conséquence.

Je comprends à quel point cela vous semble évident, mais rappelez-vous que nous étudions les caractéristiques des amitiés hommes-femmes face à un courant social qui veut nous convaincre que les hommes et les femmes sont fondamentalement égaux. Selon ce précepte, les hommes devraient essentiellement posséder la capacité de réprimer leur impulsion sexuelle au point que celle-ci ne devrait avoir aucune incidence sur sa décision rationnelle de s’engager dans une amitié platonique. De même, une femme devrait être capable de se dissocier de sa nature hypergame pour poursuivre une amitié complètement asexuée. Et les deux sexes devraient poursuivre avec maturité une amitié pour leur enrichissement mutuel, cependant, la réalité raconte une histoire différente.

Les amies-filles. 

Tout cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas avoir des connaissances féminines, ou que vous devez nécessairement être grossier ou ignorer toutes les femmes avec mépris (c’est de la pensée binaire, une fois de plus), mais c’est pour dire que le degré d’amitié que vous pouvez éprouver avec les femmes (en tant qu’homme) en comparaison aux amitiés de même sexe, sera toujours limitée en raison de différences sexuelles. La plupart des hommes ne s’engagent dans des amitiés qu’avec des femmes qu’ils trouvent d’abord attrayantes, ce qui, bien sûr, « colore » leur amitié avec cette femme. Maintenant, je suis sûr que la carte « pas dans mon cas » sera jouée, et que vous allez tenter de raconter votre cas anecdotique, pour montrer à quel point vous êtes une exception à la règle, ce à quoi je vais répondre que, même si vous êtes légitimement un cas à part, cela ne fait aucune différence. Parce que la nature même d’une amitié homme-femme va TOUJOURS être limitée par des différences sexuelles. Même si vous pouvez légitimement dire que vous n’êtes pas attiré par votre amie de sexe opposé maintenant, ou que vous ne l’étiez pas dans le passé, vos autres relations intimes vont toujours modifier et / ou limiter la profondeur de cette amitié.

Même les meilleures amitiés hommes-femmes, les plus asexuées, les plus platoniques, seront sujettes à des mesures d’atténuation fondées sur le sexe. L’exemple facile est que je suis sûr que vous seriez jaloux de votre petite amie si elle devait passer un « temps de qualité » avec un autre « ami masculin ». C’est simplement du temps passé avec un autre homme qui n’est pas vous, et vous allez toujours remettre en question son désir de passer du temps avec vous plutôt qu’avec un autre.

Gardez à l’esprit qu’il est également important de considérer la façon dont les femmes se comportent avec leurs amis de même sexe, comme base de réflexion pour un modèle de leurs amitiés femmes-hommes. Rappelez-vous que chaque sexe utilise son modèle d’amitié de même sexe pour fonder leurs compréhensions et leurs attentes pour une amitié de sexe opposé. Très peu d’hommes ont la patience d’étudier la façon dont les femmes interagissent avec leurs amies de même sexe, alors ils optent pour la réponse facile que l’égalisme leur donne – nous sommes tous les mêmes, de sorte que vos copains sont les mêmes que vos copines. Tout homme qui a été dans l’enfer du « confident téléphonique » sait que ce n’est pas vrai. Les femmes ont une dynamique d’amitié bien différente de celle des hommes, mais de même, et par leur solipsisme inné, elles supposent que leurs amitiés intersexuelles suivront un modèle similaire à celui de ses amitiés intrasexuelles.

Et pourquoi les femmes ne s’attendraient-elles pas à ce que leurs amis masculins se conforment à leur modèle d’amitié féminin ? Dans un monde centré sur le féminin / le féminisme, il est logique pour les hommes de se réaligner sur le cadre de l’amitié des femmes. Les hommes vont trop facilement tolérer le comportement et les attitudes de leurs amies filles alors qu’ils en viendraient à des coups physiques si leurs amis masculins faisaient de même. Puisque la prérogative de maintenir cette amitié est, par défaut, jetée dans un cadre centré sur le féminin, les femmes (en général) ne penseraient même pas à modifier leurs propres interprétations de l’amitié pour s’adapter à une perspective masculine.

Sortez-le de votre tête maintenant : vous n’êtes même pas dans une soi-disant « friend zone » avec n’importe quelle femme. Il n’y a pas de « friend zone » – il n’y a que des limbes dans le fait que vous croyez à tort qu’une fille est en fait une amie à un niveau comparable à vos amis du même sexe, et vous comprendrez que dès qu’elle devient intime avec un autre gars, vos attentions deviendront un « à-côté » par rapport à toute relation qu’elle pourrait vouloir avoir avec son nouveau partenaire sexuel, ou vous faites la même chose quand vous devenez impliqué avec une autre fille.

Une « Wingman » femme : une « Wingwoman » ? 

Beaucoup d’hommes s’accrochent à l’idée erronée qu’ils peuvent « utiliser » une amie fille afin d’entrer en contact avec l’une de ses connaissances. Autrement dit, devenir l’ami d’une fille pour mieux en draguer une autre dans son cercle social. Vous pouvez même avoir des exemples légitimes où cela aurait pu se produire, mais pour chacun d’eux, je vais vous montrer une fille qui vous aurait baisé indépendamment de la question de savoir si oui ou non vous aviez une amie commune qui pouvait « se porter garante » pour vous. Cette amitié de départ peut avoir été un pivot commode vers une autre belle fille, mais ce n’était pas grâce à votre amitié de départ que cela s’est passé – c’est que la fille que vous avez baisée vous a trouvé assez attirant pour baiser.

Je ne nie pas l’utilité du « cercle social » pour draguer, et je n’ignore pas que le fait d’être entouré de très belles filles est une bonne preuve sociale – ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Il s’agit de supposer qu’une amie vous soutiendra comme un partenaire sexuel présélectionné et potentiel.

Vous pouvez penser que c’est une grande preuve sociale d’avoir une amie qui est une belle fille qui vas vous approuver comme un bon « coup » pour ses autres amies, mais les femmes parlent. En fait, c’est tout ce qu’elles font la plupart du temps. Votre statut « d’ami » est transféré à ses copines. Pourquoi ? Tout d’abord, si elle était une cible pour vous et qu’elle vous a transformé en « ami », vous êtes déjà associé à de l’amitié. N’importe laquelle de ses copines qui serait par la suite votre copine, saura que votre première amie était votre principal intérêt au départ – pas elle. Deuxièmement, en supposant que vous pourriez même avoir un début d’amitié complètement inoffensif, asexué, platonique, il y aura l’anxiété de la concurrence avec les autres petites amies. Cela se traduira par une tendance pour votre amie fille d’origine à filtrer votre exposition à ses copines, vous rencontrerez celles qu’elle trouve le moins menaçantes pour elle. Vous devez considérer l’équilibre entre votre valeur pour elle comme un autre ami / orbiteur, et votre valeur en tant qu’intime potentiel pour l’une de ses copines. Ce n’est pas parce que vous avec une amie avec un cercle social composé de jolies filles que cela signifie que vous obtiendrez son aide pour vous mettre en couple avec l’une de ses jolies filles. 

Pour compléter le cercle ici, tout cela conduit à comprendre que votre amie ne sera JAMAIS un de vos amis homme. Cette notion stupide est fondée sur l’idée que votre amie aura les mêmes intérêts et aura les mêmes réactions que vos amis masculins. Les femmes ne seront jamais votre ailier. Une femme n’est pas une Wingwoman. L’une des grandes chutes des hommes aujourd’hui c’est qu’il y a trop d’influence féminine dans leur vie, au point que s’en est devenu une stigmatisation. Méfiez-vous de l’homme avec trop d’amis filles ou qui n’a que des amies filles. Cela pourrait faire une bonne intrigue de films stupides, mais la plupart des femmes se méfient des gars avec tant d’amies filles, au point qu’elles remettent en question la capacité d’un tel homme à communiquer avec d’autres hommes ou à être réellement un homme.


Source : « Intergender Friendship » publié par Rollo Tomassi le 30 novembre 2011.  

Illustration : Marlene Leppänen.