Avec combien de filles as-tu été en couple ?

Un lecteur, « Poker », est venu à moi avec ceci : 

« J’ai vu cette fille et nous avons couché ensemble à quelques reprises… aujourd’hui, au lit, elle m’a demandé avec combien de filles j’ai été, et s’est demandé pourquoi nous ne deviendrions pas amis sur Facebook. 

La fameuse question « avec combien de filles as-tu été ? »…

Voici comment j’ai géré cette question – j’aimerai savoir si vous pensez que j’ai correctement réagi…

(Dites-vous que j’ai employé un ton à mi-chemin entre l’arrogance et l’humour) : 

Moi : « Je ne dis pas ça ». 

Elle : « Plus, ou moins que 20 ? ». 

Moi : « Il me reste quelques formulaires administratifs dans ma voiture – tu pourrais en remplir un et obtenir une réponse dans 20 ans ». 

Elle : « Tu ne veux pas savoir avec combien de gars j’ai été ? ». 

Moi : « Non ». 


Règle de fer de Tomassi #2

Même sous la menace de la mort, ne révélez JAMAIS, honnêtement ou malhonnêtement, le nombre de femmes avec qui vous avez couché, ou n’expliquez jamais le détail de vos expériences sexuelles avec ces femmes à votre amante actuelle. 

Le geste le plus désastreux qu’un homme standard puisse faire, c’est de décrire OUVERTEMENT ses expériences sexuelles passées, et/ou de donner à son partenaire actuel un nombre (réel ou inventé) de partenaires passées. Cet acte simple, que vous en soyez à l’origine ou que votre partenaire vous ait soutiré l’information, apparaît TOUJOURS comme prétentieux, et sert souvent de catalyseur à une avalanche de ressentiment émotionnel, sinon de chantage émotionnel pur et simple de la part d’une femme qui n’a pas confiance en elle. Il s’agit d’une erreur de débutant que vous ne commettrez qu’une fois. 

Si une femme vous prend par surprise en vous demandant directement cette information, vous devez contourner l’obstacle secrètement et subtilement. Le fait d’être drôle et arrogant fait merveille dans cette situation, et cela vous permet de garder un air de mystère et de défi. 

Elle : « Avec combien de filles as-tu été ? ».

Vous : « Tu es ma première, en fait ».

Elle : « Non mais vraiment, avec combien de filles as-tu été ? ». 

Vous : « Tu veux dire aujourd’hui ? ».

Elle : « Allez ! Dis-mois ! Combien de filles ? ». 

Vous : « Tu sais, j’ai vraiment perdu le compte après 50 ». (Ou un chiffre scandaleux)

Quand une femme vous pose cette question, elle recherche une confirmation de ce qu’elle soupçonne déjà – ne lui donnez jamais cette satisfaction.  Quand une femme a recours à la communication OUVERTE (la communication SECRETE étant sa langue maternelle), c’est qu’elle a généralement épuisé sa patience pour être secrète, c’est donc une tactique de désespoir pour une femme en situation précaire. 

Bien que la question fatidique du nombre de partenaire passé puisse être lourde de conséquence et de catastrophe potentielle, c’est aussi pour vous une occasion d’encourager son imagination et de susciter chez elle une anxiété de la concurrence. 

Elle : « Avec combien de filles as-tu été ? ».

Vous : « J’ai une idée, d’abord on baise, et puis tu me diras avec combien de filles tu penses que j’ai été, OK ? ». 

Beaucoup de jeunes hommes pensent que, puisqu’ils n’ont été qu’avec une ou deux femmes dans leurs vies, quel est le mal à agir par une divulgation ouverte, honnête, complète ? Comme la plupart des hommes betas, ces hommes qui révèlent tout d’eux-mêmes ont cru au mythe qui consiste à croire que « la communication est le secret d’une bonne relation », de sorte que l’impulsion à tout dire est, en quelque sorte, leur « réponse par défaut ». Ils ont tendance à ne pas remarquer l’utilité qu’il peut y avoir à conserver cette information, ou à être ambiguë à ce sujet, ce qui permet de faire monter l’anxiété concurrentielle. Quand elle SAIT qu’elle est votre première, vous venez d’abdiquer le cadre en sa faveur dans n’importe quel type de relation. Ensuite, si elle est votre neuvième, alors chaque fille du numéro 1 à 8 ne devient qu’une arme dans son arsenal d’arguments à utiliser contre vous dans la première dispute que vous aurez. A chaque rendez-vous ou vous irez, elle se demandera : « a-t-il emmené numéro 6 ici ? », c’est comme si vous l’aviez trompé avec toutes les filles précédentes. Je dois également ajouter que c’est la première question qu’une fille qui a des troubles de la personnalité vous posera, car cela lui permettra de se sentir mal vis-à-vis d’elle-même, en ce qu’elle n’est pas « à la hauteur » de vos « standards », et elle s’en servira pour vous tirer vers les bas-fonds émotionnels avec elle. 


Source : « “You’ve been with how many girls?!” » publié par Rollo Tomassi le 22 novembre 2011.