Apprenez à lire.

L’élément le plus important du jeu de séduction qu’un homme peut apprendre à maitriser, c’est la capacité à développer une « lecture à froid ». Avez-vous déjà rencontré un homme qui a pu deviner votre âge ou votre poids dans une certaine mesure ? Ces types-là sont des maîtres de la lecture. Les compétences en séduction sont des outils utiles et peuvent être appliqués dans une variété d’autres domaines, mais être capable de « lire » votre cible vous permettra de vous améliorer dans d’autres techniques de séduction que vous appliquez. Une fois que vous avez « lu » votre cible, vous aurez une meilleure idée de ce qui sera ou ne sera pas utile dans une situation donnée, et cela vous instruira alors sur les outils de jeu qui fonctionneront le mieux pour votre mission. 

La plupart des aspirants-séducteurs apprennent une technique, lisent quelques « scripts » et commencent leurs approches indistinctement sans se soucier de la question de savoir s’ils accordent leurs moyens au résultats qu’ils se fixent, ou non. D’autres fois, ils utilisent des blagues pré-emballées qui peuvent avoir marchées dans un environnement différent avec un ensemble des circonstances complètement différentes de conditions en ce qui concerne la jeune fille. Ce qui peut fonctionner sur une 9/10 dans un bar haut-de-gamme ne marchera pas avec une 8/10 au style « gothique » à un concert de Slipknot. C’est l’une des critiques que l’on entend souvent : le « jeu de séduction » ne marche pas parce qu’il semble présumer que toutes les femmes répondent de la même manière à un script standardisé. Il s’agit d’une critique très faible, puisqu’évidemment l’art de draguer repose sur la manière habile dont un homme s’adapte aux situations. Les principes fondamentaux de la séduction marchent sur TOUTES les femmes, cependant, c’est l’application correcte du jeu qui sépare les hommes qui réussissent des hommes qui essaient quelques techniques et qui se font humilier. 

De toute évidence, des approches différentes sont nécessaires pour différentes situations, mais la lecture de quelqu’un vous permets d’approcher une fille qui est déjà intéressée par vous. Beaucoup de coaches aiment promouvoir la « règle des trois secondes » dans un effort pour demander aux hommes betas d’approcher tout de suite de ne pas « geler ». Cela possède ses mérites pour les hommes peu habitués à s’engager avec une femme, mais dès lors que vous êtes assez à l’aise pour rencontrer de nouvelles personnes, vous devez développer une capacité à lire votre cible avant de vous lancer. 

Évaluez l’environnement.

Par exemple, supposons que vous allez dans un bar ou un club pour draguer. Avant même de mettre les pieds dans l’établissement faire quelques notes mentales – Quel genre de femme va à un endroit comme celui-ci ? Quel jour de la semaine sommes-nous ? Vous êtes en vacances dans un centre de villégiature ? Ou dans un endroit que fréquentent les personnes qui travaillent ? Quel genre d’endroit est-ce ? Quelle est la tranche d’âge typique de l’endroit ? Existe-t-il ce soir une soirée à thème particulière ? Dans quelle partie de la ville êtes-vous ? Il est essentiel de comprendre votre lieu de rendez-vous. Ce qui marche sur un campus universitaire à midi, ne va pas marcher à minuit dans une boite.

Évaluez votre cible.

Une fois que vous avez établi une bonne compréhension de l’environnement, permettons-nous d’aller plus loin et supposons que vous trouvez une cible attrayante. Tout d’abord, et c’est le plus important, cette fille vous a-t-elle donné des signes d’intérêts ? Contact visuel, tournoiement des cheveux, changement de jambe ? Vous devez vous entraîner à chercher les nuances dans le langage corporel. Si oui, vous aurez à ajuster votre jeu, sinon, vous aurez à vous adapter pour attirer son attention. Ensuite, lisez son apparence – qu’est-ce qu’elle porte ? Est-elle en affaires décontractée (elle vient de quitter le travail), ou maquillée dans une robe courte rouge (évidemment à la recherche de quelqu’un) ? Des jeans et une chemise serrée ? Elle porte une alliance ? Estimez son âge et son niveau d’éducation. Les femmes recherchent par nature l’attention ; pratiquement tout ce qui concerne une femme est écrit dans son apparence, en particulier quand elle se présente délibérément dans une situation sociale secrètement compétitive (c.-à-d. un club où les gens vont rencontrer d’autres personnes).

Évaluez les conditions sociales.

Après une première lecture, regardez autour de votre cible et lisez le cadre social et l’environnement immédiat. Fait-elle partie d’un groupe de filles (très probablement) ? À quoi ressemblent-elles ? Est-ce qu’elles la nourrissent d’attention, ou se nourrissent de son attention à elle ? C’est une fête de célibataires ? Y a-t-il des orbiteurs masculins qui les entourent ou dans leur groupe ? Des concurrents potentiels ? Est-ce que l’un d’entre eux a l’air apparenté (jumeaux évidents ou une ressemblance familiale) ?

Tout cela vous aidera à appliquer votre jeu plus directement. Les blagues, l’arrogance, la confiance, la première approche, tout cela peut être plus raffiné et plus ciblé si vous prenez le temps d’observer votre cible pour ensuite formuler quelques hypothèses avant de vous lancer. Si vous trouvez que vous avez du mal à soutenir une conversation avec une femme, généralement cela est dû à une mauvaise lecture de ce qu’elle est avant une approche.Beaucoup de gars diront qu’il faut trop d’efforts pour être dans l’analyse, mais après un certain temps, vous deviendrez sensible à cette capacité de lecture et cela deviendra une seconde nature.


Source : « Learn to Read » publié par Rollo Tomassi le 18 novembre 2011.

Illustration : Daria Shevtsova.