Adieu aux corvées d’entreprise.

Au moment où vous lisez ces lignes, j’ai remis ma lettre de démission à mon maître de stage. Je l’ai probablement fait vers 10h45, heure à laquelle je me pointe habituellement. Deux semaines de navigation en roue libre et je suis parti.

J’emménage avec mon père demain. Je vais y rester environ trois mois pour terminer mon livre et me préparer à quelque chose auquel je pense depuis près de deux ans maintenant.

Je n’ai pas d’autre emploi en vue et je ne cherche pas d’autre emploi.


Source : « Goodbye Corporate Grind » publié par Roosh Valizadeh le 30 mars 2007.