Les 15 leçons de Pook. leçon 13.

Avant Rollo, Roosh ou Roissy, il y avait Pook.

En 2001-2002, sur le forum SS, il y avait un membre anonyme qui s’appelait Pook. Il resta une énigme sur le forum dès 2004, et bien plus tard, dans ce qui allait devenir la communauté de la Pilule Rouge. Puis il disparut. 

Avant que Pook ne disparaisse d’Internet, il laissa derrière lui certaines des idées les plus fondamentales de la pilule rouge, qui ont donné naissance à de nombreux concepts que nous considérons comme acquis dans ce qui est devenu la Manosphère.

Pour beaucoup, le style de Pook était trop prosaïque. Il avait un don pour la poésie et ses publications les plus lus étaient des aphorismes et des paraboles. Cela ajoutait à son caractère mystique, mais beaucoup de lecteurs très littéraliste du forum de l’époque, et de la communauté de la pilule rouge dans son ensemble, n’ont pas eu la patience de déchiffrer ce qu’était vraiment le message de Pook.

Aujourd’hui, la plupart des membres de la Manosphère (et de l’Androsphère) n’ont aucune idée de qui était Pook ou de ce qu’il a apporté à notre discours.


Hélas, à chaque fois que le jeune homme approchait une femme, une centaine de philosophies Don Juan venaient semer le trouble dans sa tête. Toutes ces idées perturbaient et inhibaient tout ce qu’il entreprenait, ses actions. 

Alors il se souvint du DON JUAN qu’il était avec les femmes lorsqu’il n’était encore qu’un petit garçon. Il avait toujours été ce Don Juan des bac à sables. 

Il se demanda: »Est-ce que les femmes ont réellement changé? ». Non, seulement dans sa tête, elles ont changé. Dans leur coeur, les femmes sont encore des petites filles. Alors lorsqu’il vit cette bombe sexuelle s’asseoir dans les parages, il souria et vit en elle une petite fille ennuyé, qui cherchait à s’amuser. Il n’avait qu’à se moquer d’elle pour l’amuser, ou proposer une activité physique, ou simplement lui prendre la main, et l’emmener quelque part, et elle penserait de lui qu’il est l’homme parfait. 

« Je comprends à présent, la source du Cocky & Funny » souria t’il. 

« Le charme, c’est traiter les femmes comme des petites filles. » 

« C’est bien la chose la plus sexiste que je n’ai jamais entendu. » 
« Pauvre jeunesse pleine de doute! Philosphe amer, plein de cynisme! » 

« Pourquoi tout à coup, tu me parles si méchamment? » 

« Regarde. Lorsque nous étions plus jeune, plus petit, nous voulions tous grandir. Maintenant, une fois adulte, une fois ‘grand’, nous voulons redevenir ces petits enfants. N’ayant pas d’argent, tu donnes de ton temps et de ta santé, pour de l’argent, simplement afin d’utiliser cet argent, pour du bon temps, et ta santé. Nous avons tous déja vécu ce monde en tant que gamin.. » 

« Est-ce que tu es en train de dire que je dois ressembler à un gosse? » 

« Oui!Les jeunes enfants, qui n’ont pas eu cette maudite folie chimique que la puberté entraîne, sont PARFAITEMENT à l’aise avec les femmes, et les traitent en conséquence. Aucun petit garçon ne dira à une petite fille:’Faisons ce que tu décides’. Les jeunes enfants courent, ils ne passent pas leur rendez-vous à s’asseoir, et parler toute la journée. Les petits garçons ont leur voitures, leurs camions, leurs dangers, leurs scénarios et leur amusement. Maintenant compare les actions de ces petits, avec ceux qui ont du succès avec les femmes. » 

Le jeune homme était stupéfait. « Ils sont pareils! J’ai toujours pensé que les femmes étaient IMMATURES pour courrir après ces soi-disant salauds, mauvais garçons, et sportifs. Je vois toujours d’une certaine manière qu’elles sont immatures, mais je me rends compte qu’elles ont gardé cette joie d’enfant avec eux, alors que moi, je l’ai tué… » 

« Jeune homme, que fais tu pendant un rendez-vous? » 

« Moi? Je lui parle de philosophie, de visions du monde, de litterature, de design, de l’univers, d’ADN, des évenements qui se passe en ce moment et qu’on voit aux informations, de… » 

« STOP!J’en peux plus…Viens donc boire une gorgée de cette eau puisée dans cette Fontaine de Jouvence.” 

Et c’est ce que le jeune homme fit. Soudainement, toutes ces philosophies, tout ses plans d’attaque, tout ça disparut. » Maintenant, tout ce que je veux faire, c’est AGIR et JOUER, et non plus parler. Je veux courir et la faire courir, m’amuser, je VEUX délirer! » 

« Et les femmes deviennent FOLLES de ce genre d’hommes. Certaines personnes ont si peur de vieillir, qu’ils deviennent extrêmement agé pour leur jeune âge. Ils sont vieux avant l’âge. Maintenant, tu seras envié de tous les philosophes, les savants, les érudits, et les plus grands penseurs de notre époque. Tu seras dans un monde où ils ne mettront jamais les pieds. Rien n’a changé. L’attitude que tu avais envers ces filles lorsque tu étais dans le bac à sable, ou dans la cour de récréation, est EXACTEMENT l’attitude que tu as besoin de suivre. Alors pense enfant, et VIS! » 


Source : Fifteen Lessons.

Illustration : Tim Mossholder.